Interstices infinis...

Jean Marc Frelier


Etude...(61)

Humainement...

(psaume 270)



A présent

qui peut

savoir

quel jour

nous sommes

quelle heure

se lève en nous

dans le hasard

de quelle année




revenus

des longs sommeils

nos yeux partis

s'entrouvrent

sur l'interstice

imaginable

d'un matin neuf

où rien de familier

ne ressemble encore

à ce qu'ils reconnaîtront

bientôt




inconsciemment

la vie elle-même

respire toujours

seule à vouloir

d'un autre espace

redéployé

au périmètre

indéfini




à la seconde

où je te sais

étendue là

éparpillée

prête à renaître

de ta nuit proche

comme de ces rêves

qui te déplacent

à mes côtés




je m'avoue en silence

précautionneux

de ton éveil

que tu m'apportes

raison de croire

impérative

dans un possible

humainement...


jean-marc frelier 03/07/2018 (ev)

“ dynamiques du vide “

copyright exclusif

Dédicace : M. Velimir Khlebnikov

  • Beau et haut!!!

    · Il y a 3 mois ·
    1338191980

    unrienlabime

    • merci beaucoup de votre gentillesse même si apparemment et sous couvert d'anonymat votre avis ne semble pas partagé...( rires)

      · Il y a 3 mois ·
      Snapshot 20120624

      Jean Marc Frelier

    • Ici les gens préfèrent lire des bêtises, essayez d'écrire quelque chose de vulgaire , ecrivez sur les fesses et les seins avec vos pieds et vous verrez arriver les mouches.

      · Il y a 2 mois ·
      1338191980

      unrienlabime

Signaler ce texte