Invocation...( 8 )

Jean Marc Frelier


Deux...

Majorana ( 40)




Tu sais que je ne peux pas t'affirmer

l'endroit précis d'où elle prévoit revenir

pas plus le temps que prendra son voyage

quelles formes ses premiers feux revêtiront

ni si émue comme on peut l'être vraiment

elle saura ou non se faire pardonner

de t'avoir laissé seul affronter la nuit qui est la tienne

ses raisons restent obscures

son parcours imprévisible elle surgit et puis s'en va

longtemps toujours peut-être...

sans tenir compte de ce qu'elle pourrait manquer

sans paraître redevable d'aucune explication

devant le questionnement de son retour

et la nécessité vitale de la ressentir accompagnante

souffle élémentaire dans chaque pas franchi dans chaque mot posé

plus encore qu'air et eau chevillée à l'esprit

tu sais que je ne peux pas t'affirmer

quand elle reviendra réchauffer ton coeur

éclairer ton chemin et jalonner ta vie

parce que la Lumière n'obéit qu'à son seul mystère

mais je peux te promettre que nous l'attendrons deux...


jean-marc frelier 06/10/2018 (ev)

“ dynamiques du vide “

copyright exclusif

Dédicace : Mme Yoko Ogawa

Signaler ce texte