Ipse Idem *

thib

Photographie Vincent Lafargue.



Il s'en allait d'ici comme il s'en allait des mains

C'était à lire dans les pierres

Dans le désir le transitoire

Dans les clartés du désarroi

Le lent mouvement de l'impatience

C'était la mort qui se froissait

Et qui voulait mourir derrière

L'image du pain en fleur

L'idée pourtant n'avalait plus les mots

Le matin s'accoudait sur la nuit

 

Qu'écrire sinon le consentement

Sinon chanter ta ressemblance

Toi qui es toujours neuve

Sinon cet avenir

Où ton corps vibre entre les paysages

Comme une corde

Que la mémoire traverse

Et écrire encore loin de l'écriture

Dans les congères et sous les lacs

Depuis ce pays fracturé qui nous suivait

Pays d'hommes et de pain

D'arbres de pierres d'eaux

Pays d'adieux de retrouvailles de mouchoirs et de fenêtres

De bougies aux fenêtres et de flammes gratuites

Pays qui fit de nous des hommes

Des femmes des vivants

Qui se brisa sans espérance

 

Qu'écrire écrire pas à pas

Donner une ombre

Aux éblouis éblouir ce qui se détourne

Redonner au langage

Par amour

La tension contagieuse des seuils

Dont tout l'inexprimable en nous

Porte

A l'évidence

Le lourd mystère de la confiance à naître.


* Voir avec M. Paul Ricoeur.



Report this text