Itérations...( 5 )

Jean Marc Frelier


Etude...(74)

T'écrire...

(psaume 283)





Qu'une tonalité inhabituelle te saisisse

qu'un mouvement sous-jacent te confonde

qu'une image aléatoire te surprenne

qu'un rire instinctif te secoue

qu'une pensée paradoxale te traverse

qu'un frisson inédit te jaillisse

qu'une peur réprimée te réponde

qu'un moment survenu te reprenne

qu'une larme émouvante te dénoue

qu'un regard silencieux te renverse

T'écrire...

hors du temps qui nous lie...

T'écrire...

qu'un mot extrême te fissure

qu'une froidure passagère te réprouve

qu'un extrait prometteur t'illusionne

qu'une liberté ingénieuse t'improvise

qu'un espoir maladroit te parvienne

qu'une main familière te rassure

qu'un souvenir authentique te retrouve

qu'une présence intensive te questionne

qu'un envol insolite te divise

qu'une force innombrable te soutienne

T'écrire...

hors du temps qui nous lie...

T'écrire...

qu'une étreinte imprévisible te soulève

qu'un phrasé idéaliste t'évade

qu'une expression floue te distorde

qu'un geste doublement fort te protège

qu'une accroche volubile te poursuive

qu'un jour nouveau te relève

qu'une voix muette te persuade

qu'un ciel plein te déborde

qu'une naïveté soudaine t'allège

qu'un souffle fantasque te ravive

T'écrire...

hors du temps qui nous lie...

T'écrire...

qu'un message amplifié te reçoive

qu'une douleur inconsciente te raconte

qu'un instant mosaïque t'enchevêtre

qu'une péripétie folle absurde t'ensorcèle

qu'un récit disparate t'accapare

qu'une amertume ancienne te déçoive

qu'un rêve entièrement autonome te remonte

qu'une heure sombre grave te fenêtre

qu'un amour unanime te révèle

qu'une histoire opportune te prépare

T'écrire...

hors du temps qui nous lie...

T'écrire...

qu'une vague étrange t'emporte

qu'un lieu-dit loin là-bas te déroute

qu'une terre éteinte te réveille

qu'un hasard aveugle te destine

qu'une limite univoque te déplace

qu'un sablier reconduit te reporte

qu'une sagesse immature te redoute

qu'un départ funambulesque t'ensoleille

qu'une polyphonie simple te fascine

qu'un enchaînement fluide te retrace

T'écrire...

hors du temps qui nous lie...

T'écrire...

qu'un axiome oedipien te résolve

qu'une transparence diffuse te dévête

qu'un sentiment noble te proclame

qu'une pluie primordiale te parsème

qu'un chant long élégiaque te remue

qu'une nuit-fleuve t'absolve

qu'un langage imparfait te promette

qu'une intention haute te déclame

qu'un silence multiple t'essaime

qu'une douceur novatrice t'insinue

T'écrire...

hors du temps qui nous lie...

T'écrire...

qu'une palpitation morne te décontenance

qu'un serment brusque t'étreigne

qu'une amplitude intacte te magnifie

qu'un aveu direct te suggère

qu'une nudité pauvre t'émeuve

qu'un rappel impatient te devance

qu'une certitude vaste t'imprègne

qu'un idéal entièrement libre te justifie

qu'une volonté vraie t'espère

qu'un paroxysme pluriel te meuve

T'écrire...

hors du temps qui nous lie...

T'écrire

que tous les matins t'envahissent

et que leurs potentialités te correspondent

même si les épreuves t'apprennent

qu'au fond tous les chagrins s'avouent

et que finalement tous les miroirs s'inversent

quoi de plus normal que tu y penses

quand les unes après les autres toutes les lumières s'éteignent

si tu m'écoutes si tu m'entends je te souhaite la splendeur qui nidifie

et la réponse apportée par son reflet qui t'éclaire

sachant que les êtres quels qu'ils soient t'aimeront toujours du mieux qu'ils peuvent...


jean-marc frelier 08/08/2018 (ev)

“ dynamiques du vide “

copyright exclusif

Dédicace : M. Israël Eliraz

  • Un slam qui donne à l'ennui, l'envie de reculer, des cents coups s'adonner, sans bruits, cent fruits, et s'ajourner en savourer les sens dessus dessous..et cent fournées encore! ;0)

    · Il y a 10 jours ·
    Facebook

    flodeau

    • merci d'y avoir prêté attention avec autant d'enthousiasme Flodeau...

      · Il y a 9 jours ·
      Snapshot 20120624

      Jean Marc Frelier

Signaler ce texte