La belle de Saint Guilhem

Sandrine Poulain

D'une fascination passagère...
Sur le carrelage glacé de la petite chapelle
Ses bras étaient en croix, sa joue s'offrait au sol.
Elle avait les yeux clos et m'avait semblé belle
Toute à sa pénitence dans sa croyance folle.
J'étais là par hasard, profane vide de foi
Elle était pieuse et digne, si sûre de son choix.

De ce lieu si parfait où je reviens souvent
Elle avait fait son nid, y vivait ses serments.
Indifférente à tout, elle ne nous voyait pas
Horde d'âmes impies marchant à petits pas,
Dans la lumière sucrée ruisselante d'un vitrail
Tandis qu'elle y priait Marie aux saintes entrailles.

La chaleur estivale n'était pas parvenue
En cet endroit sacré, empire de sa vertu.
Telle une source vive éternelle et secrète
L'abbaye séculaire désaltérait l'ascète.
Je me souviens encore du chapelet d'ivoire
Roulant entre ses doigts, il hante ma mémoire.

Le cloître me rendit à mon destin païen
Mais je gardais longtemps au secret de mon sein
L'irrésistible envie de m'allonger aussi
Sur ces dalles froides et grises inconfortables mais qui
Me semblaient délivrer plus sûrement que l'amour
L'exquise sérénité qui lui servait d'atours.


  • Mais de quoi cette "fascination passagère", peut-elle bien nous parler ?

    C'est vrai parfois on aimerait "croire" , mais bon

    http://youtu.be/JvkMnHXtHzc

    · Il y a 8 jours ·
    Image de femme baroque

    anna-c

    • Cette fascination ne porte que sur la sérénité si difficile à ressentir pour ceux qui comme moi n'ont pas reçu la foi.

      · Il y a 8 jours ·
      Michel ange pieta visage

      Sandrine Poulain

  • Puis-je ? Puis-je ici mentionner Etty Hillesum..auquel votre récit me fait songer soudain ...
    "20 fois dans ses écrits, Etty revient sur ce geste : « Sur le rude tapis de sisal d’une salle de bain un peu fouillis, la fille qui ne savait pas s’agenouiller a fini par l’apprendre… Geste modelé dans tout mon corps : tête inclinée bien bas, visage enfoui dans les mains. Larmes, prière et force par gros temps. »

    S'agenouiller est déjà difficile, s'étendre sur le sol en signe d'obédience semble insurmontable....mais votre Belle vous dirait qu'il ne s'agit nullement de servitude mais de délivrance ..

    Qui peut dire ...

    · Il y a 8 jours ·
    Image de femme baroque

    anna-c

    • Vous pouvez tout, l'écriture ne doit être que partage et liberté.
      L'insurmontable des uns doit toujours être quelque part le quotidien d'un autre....

      · Il y a 8 jours ·
      Michel ange pieta visage

      Sandrine Poulain

Signaler ce texte