La famille idéale

Hervé Lénervé

Attention ce texte peut choquer, mais à sa décharge, je l’ai écrit pour ça.

- Dis, papa, vous vous êtes rencontrés comment maman et toi ?

- Alors que je me promenais à travers la campagne sur un chemin de traverse, je suis tombé sur une jolie jeune femme allongée dans la boue du chemin. Elle avait dû être renversée par une moissonneuse-batteuse, car elle était en pamoison.

- C'était maman !

- Tais-toi, gamin, c'est moi qui raconte ! Donc, je me suis dit, quitte à être jeune, jolie et allongée autant faire un enfant.

- C'était moi !

- Tais-toi gamin, c'est moi qui raconte ! Elle cria : « Oh, non ! Oh, non ! » Elle ne devait pas être prête pour avoir un enfant tout de suite.

- Dis, papa, pourquoi maman, elle ne m'aime pas ?

- Ce n'est pas qu'elle ne t'aime pas, gamin. C'est qu'elle te hait. Je crois qu'elle m'en a un peu voulu de ne pas l'avoir assez consultée sur l'opportunité de fonder une famille avant de la violer. Ta mère a son petit caractère, vois-tu et tous mes efforts à grands coups de ceinturon n'ont pu avoir raison de son esprit rebelle et frondeur. Ta mère n'est pas faite pour la soumission de la femme aux biberons et pour l'amour béat destiné à une marmaille bruyante. Il faut la détester tel qu'elle est, c'est tout !

- Dis, papa, pourquoi...

- Oh, mais tu commences à me faire chier avec toutes tes questions à la con, gamin ! File réparer la moissonneuse-batteuse ou je le dis à ta mère.

Report this text