La femme

unrienlabime

Au fait pourquoi on n'écrit pas famme mais femme pour prononcer famme, au moins pour homme il n'y a pas d'ambiguïté.

Je suis femme qui cours affamée dans les bois
Femme troubadour perdue dans le labyrinthe de ses sentiments

Femme escargot qui porte sa maison
Femme qui te chavire et te ravit
Femme qui doute et qui croit
Femme couveuse
Femme tendresse
Je suis femme qui sourit
Femme qui pleure ses cheveux
Son sein, son enfant, son foie
Femme avec ou sans ovaires
Femme avec ou sans loi
Femme qui revient au nid de sa mère
Qui  ne lâche rien
Ni personne
Qui  ne connais pas la peur
C'est pour ça que parfois tu veux me   museler
Tu as peur de mon  ardeur
Je t'ai engendré
Est ce cela que tu ne me pardonnes
Femme amoureuse et enamourée
Femme  esprit et écervelée
Femme active
Femme papillon
Je revendique tous les adjectifs
Je suis ce que je choisis d'être
Je suis la garante de ce monde
Je ne veux ni la guerre ni le sang
Je suis la perpetrice de vies
J'aime peupler la terre
Je suis ta sœur d'âme et de cœur
Je suis ta mère
Je suis ton giron
Je suis ta maison
Je suis ta terre
Je suis celle qui te grandit
Encore et encore
Et qui grandit avec toi
J'ai juste besoin de ta confiance
Et de ton estime
Je me sens belle et forte
Si tu déposes les armes
Je t'aiderai à les enterrer
Si tu veut faire pousser un arbre
Je t'aiderai à l'arroser
Si tu veux gravir la montagne
Je serai à tes côtés
Si tu veux traverser l'océan
Je t'aiderai à ramer
Mes mains se font caresses
Sur ta peau
Mes yeux se posent
Sur toi comme des oiseaux
Je suis ton alcôve
Garde moi vivante à tes côtés.

Report this text