La fille aux cheveux d'or

Laurent Cacciatore

Ce sonnet écrit en 1992, inspiré du Fantôme de Canterville, est ma sentence existentielle.

Quand la fille aux cheveux d'or aura su engager
Un rayon de soleil dans le cœur asséché,
Quand elle reconnaitra de son art les charmes
Et aura pénétré au plus fond de son âme,

Quand le cadavre souillé, ancien corps épanoui,
Ayant connu le vice et la cupidité,
Quand cet esprit sublime, méconnu, bafoué,
Près de l'humanité n'aura jamais failli,

Quand il aura connu finalement le bonheur,
L'amitié de ses proches, le respect de leur cœur,
Quand dans la société il se reconnaitra
Et que cette dernière enfin l'acceptera

Quand elle consentira a s'être sur lui trompée
Et daignera par vœux de vouloir l'aimer
Alors sa mission se trouvera accomplie
Et son sens reviendra par la paix a sa vie.

Report this text