La fille du vent

Aliénor Gelb Reil

Son esprit était si loin, parmi les zéphyrs et les bourrasques, dans ces villes dont le nom seul est un voyage.

Enfant elle courait sur la jetée pour y voir les vagues blanches d'écume et d'histoires s'y briser. De ses cahiers d'école  elle faisait des bateaux de papier naviguant vers l'inconnu. Les mouettes lui relataient leurs histoires d'ailleurs. Elle rêvait au jour où elle partirait, au loin.

Cela fait aujourd'hui seize hivers qu'elle est assise vers la jetée. Aucun bateau n'est venu l'enlever de sa monotonie. Seules ses larmes rejoignent les étendues salées et l'espoir ne lui a pas permis de s'envoler. Autour d'elle chante tristement le vent. 

Quittera-t-elle sa prison de solitude? Viendra-t-on pour elle? 

Report this text