La nuit, tous les chats sont gris…

Sy Lou

Pour relever le défi de Campaspe...

Sur le miroir de la banquise, de l'autre côté du globe, se prélassait un pingouin. Imaginez sa surprise en voyant s'échouer un sac de croquettes Félix.

« Nom d'une arête de poisson ! s'exclama-t-il. Qu'est-ce donc ? » Il retourna le volumineux paquet, chaussa ses lunettes pour déchiffrer la composition du fumet qui en émanait. C'était un pingouin perspicace, qui avait la prétention de ne pas passer pour le premier cornichon venu… Il lut : chocolat, chou, poisson. Calories : 1 000 Kcal pour 100 grammes.

« Quelle aubaine ! se réjouit-il en éventrant le sac d'un coup de bec. Plus besoin de pêcher et surtout, terminée la période de disette : je serai toujours rassasié ! »

Allongé sur la glace bleue, il se mit à manger. Il jouait, lançait les croquettes en l'air pour les rattraper gosier grand ouvert, s'aménageait son garde-manger permanent dans lequel il piochait négligemment tout en lisant les Brèves du jour.

Derrière une crête enneigée, son cousin l'observait, méfiant de ce régime alimentaire peu convaincant. C'était un forcené des produits frais que procure la pêche, de cette saveur salée inégalable, du choix des espèces qu'offrait le vaste océan. Aujourd'hui, il avait repéré un banc de ces fameux poissons au ventre blanc qui passent chaque année, au moment où la lune est au plus haut dans le ciel.

La provision de croquettes n'était pas encore finie que notre goinfre sentit une soif intense le tenailler. Il se leva pour se désaltérer et s'aperçut, horrifié, qu'il était plus rond qu'oblong. Il comprit instantanément le danger de cette alimentation hypercalorique lorsqu'il se pencha au-dessus de l'eau pour boire et qu'il coula à pic au fond de la baie.

Son cousin, refroidi par cette expérience, se débarrassa des croquettes restantes en les jetant à l'eau.

Ce qu'il ne sut pas, c'est qu'elles furent récupérées par tout le petit peuple sous-marin, celui-là même dont il était si friand. Qu'allait-il advenir lorsqu'il les consommerait, confiant dans sa pêche habituelle ? Il ne ferait sûrement pas la différence entre ceux nourris de plancton, et les autres, devenus addicts à Félix…

La nuit, tous les chats sont gris…

  • Bravo Sy
    Il est toujours amusant de voir quel mot dans la liste est le départ de l’histoire.
    Propose moi deux nouveaux mots :-)

    · Ago 3 months ·
    Tete alpaga

    campaspe

    • Merci pour ton commentaire :) C'est vrai que rien n'est identique, d'un texte à l'autre, c'est ce qui fait l'intérêt de l'exercice.
      Deux nouveaux mots ? Je vais dire : fondamental - florilège :)

      · Ago 3 months ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Bravo Sy :-))

    · Ago 3 months ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • Merci à toi :)

      · Ago 3 months ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Jolie métaphore de notre société de consommation. En plus de nous détruire avec un plaisir non dissimulé, nous détruisons notre environnement avec les déchets que nous produisons allégrement !

    · Ago 3 months ·
    Gaston

    daniel-m

    • Merci pour ton commentaire, Daniel :)
      Je suis sûre que tu pourrais écrire un texte très percutant, connaissant (un peu) tes idées sur la question de la société de consommation.

      · Ago 3 months ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Oui; je pourrais, mais j'ai plus envie. En rapport avec des expressions du genre "pisser dans un violon" ou "parler dans le vide". Nous avons atteint un point de non retour dont nous ne nous remettrons pas vers l'horizon 2050 mais la terre survivra j'ai pas peur. ;o)

      · Ago 3 months ·
      Gaston

      daniel-m

Report this text