LA PROVIDENTIELLE.

whispers

Lorsque la nuit, il dort,

Il rêve qu'elle l'épèle...

Alors pieds nus, il sort,

Au vent de son appel...


Il franchit des monts,

Aux sommet dressés...

Des prairies, des vallons,

Aux gorges pressées...


Il entre dans une forêt,

Et parmi la terre humide...

Il découvre son rocher,

Aux dentelles subtiles...


Agacés, elles tremblent et vibrent,

Sous ses doigts rapides...

À-genoux, il se sent libre,

De boire à ses lèvres avides...


La source sous sa langue,

Mystérieusement s'élargit...

Quand soudain le sol tangue,

Et un flot l'engloutit !

Signaler ce texte