La Révérence du Patriarche

Hugo Sahuquet

Juste une fiction pour changer l'Histoire... (Concours U-chronique.)

25 Février 2025 4:48

 

Il est des aventures qui ne s'expliquent pas. Certaines réussites qui laisseront une marque historique pour les générations des générations.

Alors que la firme Apple s'apprête à célébrer ses 50 ans l'année prochaine, son créateur, Steve Jobs, fêtait hier ses 70 ans. Une dizaine qu'il a choisi de passer sur le devant de la scène puisque le patron emblématique de la pomme avait convié cette nuit le monde entier à un évènement très spécial…

 

Le Livestream a été regardé par des centaines de millions d'internautes à travers le monde, et les rediffusions ne cessent de gagner des vues sur Youtube. Nous étions d'ailleurs loin d'être les seuls Français à veiller pour l'évènement… et comme le reste du public qui avait fait le déplacement au Moscone West à San Francisco, nous nous sommes levés pour applaudir, émus. Car plus qu'une prouesse technologique, ce que le bon vieux Steve nous a montré cette nuit était une victoire face à la maladie, et à l'érosion du Temps.

 

Souvenons-nous. Le 6 Juin 2011, dans cette même salle, Steve Jobs, alors touché par un cancer du pancréas, donnait son ultime conférence avant d'avoir à quitter la direction d'Apple pour des raisons de santé. Le monde a d'ailleurs bien cru que cette conférence serait sa dernière, lors de son hospitalisation d'urgence 4 mois plus tard, le 5 octobre 2011. Quelques heures après l'incident, sa famille annonçait que Steve était plongé dans un profond coma médical à la suite de son opération, dont l'issue était « incertaine ». Cet évènement marquant avait déclenché à l'époque un tel sursaut et une telle émotion planétaire que chacun doit encore s'en souvenir.

A l'annonce de l'état de Steve Jobs, Apple avait reçu des millions de messages de soutien sur les réseaux sociaux, des lettres, et même des vidéos de podcasteurs. Ce mouvement à l'échelle mondiale sans précédent a conduit à la création du site PleaseSteveWakeUp (« S'il-te-plait Steve, réveille-toi »), sur lequel se sont rassemblés des dizaines de millions de messages. Certains messages étaient lus à Steve par Siri dans sa chambre d'hôpital, dans l'espoir qu'ils soient entendus.

L'espoir était mince et pourtant… 3 mois plus tard, Steve a rouvert les yeux. La nouvelle ne fut annoncée publiquement qu'après quelques jours, et immédiatement suivie par une vague de soulagement et d'encouragements. Steve Jobs devait pouvoir se rétablir complètement après une rééducation, une joie qui ne manqua pas d'enflammer les réseaux sociaux. De nombreux memes internet sont nés de cette période et notamment le très célèbre « Sorry, I had a few things to teach at Heaven, took longer than expected » (littéralement « Désolé, j'avais quelques petites choses à leur apprendre au Paradis, ça a pris plus longtemps que prévu ») ou encore « Sorry God, Iphone stays on Earth » (« Désolé Dieu, l'Iphone reste sur Terre »).

Le rétablissement de Steve Jobs fut long et la rééducation difficile, avec quelques complications, mais un an plus tard, le 20 Décembre 2012, il sortit finalement de l'hôpital pour rejoindre sa famille chez lui à Palo Alto. Il décida alors de prendre du repos, ignorant « s'il pourrait retravailler un jour ». Les fans de la marque à la pomme envoyaient tous leur soutien, réclamant « qu'il prenne maintenant soin de sa santé ».

 

Pourtant, rien n'a pu arrêter l'homme de création. Après une année d'absence, Steve Jobs annonce en Janvier 2014 son retour chez Apple, en tant que simple conseiller. Pendant plusieurs mois il reste volontairement à l'écart, laissant Tim Cook diriger le groupe, lui accordant une « parfaite confiance ». A l'été 2014, lors de la WWDC (WorldWide Developers Conference), grand évènement annuel de la marque Apple, à la fin de sa conférence Tim Cook  reprend habilement la formule fétiche de Steve Jobs : « But there is one more thing… ». Une standing ovation rugissante se fait alors, accueillant en éclats l'arrivée de grand patron sur la scène. Et celui-ci ne dira que quelques mots, non sans émotion :

 

« La première chose que je souhaiterais dire c'est : merci. Merci à tous d'être là aujourd'hui, vous tous qui êtes ici, qui regardez notre live à travers le monde… Merci. C'est un mot que je n'ai pas dit souvent, mais qui maintenant compte beaucoup pour moi. Durant ma convalescence j'ai lu tous vos messages de soutien, toutes vos réactions, vos interventions… et j'ai réalisé beaucoup de choses. Vous pensez me devoir des choses, mais en réalité vous avez fait beaucoup plus pour moi que j'en ai fait pour vous. Et je vais changer ça. Ces deux années de réflexion m'ont offert une autre façon de voir les choses. Aujourd'hui, j'ai une autre vision pour Apple. Et je vais la créer pour vous.

Merci. »

Il quitta alors la scène, sous un tonnerre d'applaudissements.

 

Il fallut attendre quelques mois avant que le président Tim Cook n'annonce officiellement le retour de Steve Jobs à la tête du groupe Apple, en Novembre 2014. La première intervention que fit le père retrouvé de la marque fut des plus sobres… Il annonça simplement être en train de travailler sur un autre projet encore top secret, qui allait « petit à petit révolutionner le monde ». Sur cette note de suspens, il nous laissa dans l'attente d'une prochaine nouvelle…

 

Puis le temps passa… sans annonce majeure. Steve Jobs changea pourtant le nom des nouveaux produits de la marque, en remplaçant le « i » avec un « u », dans une grande campagne publicitaire en 2017. Avec l'apparition du slogan « It's not ''I'', it's ''U'' (You) » (« Ce n'est pas ''Je'', c'est ''Vous'' »). Les gens n'avaient plus d'Iphones, ils avaient des Uphones… sans bien comprendre pourquoi.

Personne n'aurait pu en effet prévoir ce qu'il nous réservait.

 

En Novembre 2018, lors de l'annuel Apple Event alors broadcasté sur internet, Steve Jobs fait un silence à la fin de sa présentation. Portant un sourire, il regarde la salle qui le voit revenir après avoir pourtant conclu sa présentation… un rire se fait dans la salle, car tout le monde attend la phrase suivante, qu'il dit avec amusement : « And one more thing… »

Au 7 Novembre 2018, Steve Jobs annonce une baisse générale de 40% sur tous les produits Apple. Cette nouvelle choc, parfaitement inattendue, surprend l'assemblée (et le monde). La première question qui vient est alors : Mais pour combien de temps ?

 

« Mais, pour toujours. »

 

Personne n'y croyait, et pourtant… le lendemain, le monde vit tous les prix dégonfler d'un seul coup. C'était du jamais vu. Très rapidement interviewé par le Times, Steve Jobs répondit à la question suivante : « Comment pouvez-vous faire une croix si brutale sur 40% de votre chiffre d'affaire ? »

 

« C'est quelque chose que je prépare depuis mon retour chez Apple. Depuis que je suis sorti de mon coma, je repense à tous ces messages que j'ai reçus alors que j'étais au plus bas de ma santé. Comme je l'ai dit précédemment, ma vision des choses a changé. Peut-être que c'est l'âge aussi. Mais je vous avais bien prévenus… et encore ce n'est que la partie immergée de l'iceberg. »

 

Cette annonce discrète laissait supposer que le patron d'Apple avait encore quelque chose en tête… une chose qu'il n'allait pas nous dévoiler de sitôt.

 

A partir de sa baisse de prix historique, Steve Jobs investit énormément dans le uCloud (lancé en 2011 en tant qu'iCloud). Ce service de stockage et calcul dans le nuage permettait de connecter facilement tous les appareils Apple ensemble sur un même réseau. C'était d'ailleurs quelque chose qui le tenait déjà à cœur à l'époque. Son état de santé avait rendu le projet difficile à développer, puis ce dernier avait pris du retard… mais pas dans l'esprit de son visionnaire. Et c'est là-dedans que Steve Jobs abat ses cartes, en 2020.

Le 12 Juin, dans sa salle fétiche du Moscone West, le patron d'Apple annonce l'ouverture de Universe. Un service de full-cloud capable de relier tous les appareils électroniques de la marque, et prévisionnellement des concurrents, à un réseau de super-ordinateurs. Une technologie révolutionnaire à l'époque, car elle redéfinit complètement les lois du marché de l'électronique.

 

En effet, grâce à Universe, tous les appareils électroniques ont maintenant accès aux mêmes données et à la même puissance de calcul. Par internet (Wifi ou 5G), votre petit smartphone, tablette, smartglasses, peuvent ainsi avoir la puissance d'un super-ordinateur, et accéder à toutes vos données… et ce partout où vous vous trouvez. Tout ce que nous avons maintenant ne sont que des interfaces qui nous relient à l'immensité de Universe. La course à la miniaturisation des processeurs a ainsi pris fin…

Mais ce n'était pas tout…

Le même jour, dans son « one more thing », Steve Jobs annonce plus d'une dizaine de partenariats avec les plus grandes multinationales : constructeurs automobile, électroménager, domotique… et même Google. Apple était partout. Il a pu nous montrer des produits en développement, bâtis sur la puissance de Universe : des voitures sans pilote (avec Google), du mobilier connecté partout dans la maison (domotique et Samsung), des drones intelligents, des vêtements avec OLED pouvant intégrer des écrans, des smartphones all-in-one pouvant servir de carte bleue, passeport, clé de voiture…

Le tout rassemblé sous un seul slogan : « Not everything is possible, only anything you want » (« Tout n'est pas possible, seulement tout ce que vous voulez »)

 

En créant Universe, Apple a réalisé l'ultime système informatique. Un réseau ouvert à la puissance quasi-infinie capable d'offrir une liberté totale. Les champs d'applications qui ont découlés de cette technologie sont innombrables, parmi lesquelles la très populaire réalité augmentée. Steve a d'ailleurs déclaré : « Nous ne pouvons pas faire mieux que ça ». Une phrase qui reste encore vraie aujourd'hui.

 

Malgré sa baisse de prix en 2018, les chiffres d'Apple ont explosé, atteignant en 2022 un chiffre d'affaire de 300 milliard de dollars, soit le double de ses résultats 10 ans plus tôt. En étant à des prix équivalents des PCs, les Macs ont su convaincre une plus large audience et contrebalancer leur moindre coût. Un phénomène qui s'est également produit dans le marché du smartphone et smartglasses, où Apple est repassé devant Samsung et Google par ses prix très attractifs pour une même qualité.

Et finalement… Tout ceci avait été prévu par Steve Jobs. Et c'est ce qu'il nous a annoncé la nuit dernière, lors de sa conférence d'anniversaire. L'homme est entré sur la scène, a attendu la fin des applaudissements, puis s'est lancé dans un discours qui nous restera sur le cœur sûrement pour longtemps, et auquel nous laisserons le mot de la fin.

 

« Après 50 ans de carrière… de création, d'invention, et surtout de passion… j'ai pu donner au monde un petit peu de la vision que j'avais pour lui. Bien sûr, je ne suis pas un politique, je ne courberai pas l'Histoire… mais je pense avoir donné aux gens une nouvelle façon de vivre et de nouvelles possibilités.

Maintenant, nous pouvons prendre la voiture, lui dire où nous voulons aller, et elle roule toute seule… Nous pouvons parler à nos proches à travers le monde en temps réel, sur n'importe quel écran… Nous pouvons créer, partager et découvrir tout ce que nous aimons d'un simple geste… Nous avons tous la puissance de milliers de machines, rien que dans notre paume, rien que dans nos lunettes, nos bracelets, nos vêtements… les machines font peur d'ailleurs, car elles peuvent même savoir à l'avance ce que vous voulez ! (rire).

Il ne faut pas avoir peur de la technologie. Lorsque j'entends ces gens qui diabolisent le progrès, je m'interroge toujours… Est-ce que ces gens-là savent vraiment ce qu'est la technologie ? Pensent-ils vraiment que j'ai fait tout ça pour ça ? Pour espionner le monde ? Pour avoir le contrôle sur tout ? Non… si j'ai fait tout ça, en commençant dans mon petit garage de Los Alto, ça n'était pas pour ça. Je voulais donner au monde une nouvelle liberté. Une nouvelle envergure.

Par ce que j'ai créé, des milliers d'autres créateurs sont arrivés et ont inventés des choses encore plus incroyables. Pour moi, la chose la plus incroyable, je l'ai déjà donnée, et c'est Universe. Beaucoup de questions m'avaient été posées lorsque j'ai réduit drastiquement les prix de nos produits en 2018… aujourd'hui, je vous donne la vraie réponse.

En sortant de mon coma, j'ai vu des dizaines, non, des centaines de milliers de messages que des gens partout dans le monde m'avaient écrits. Dans presque toutes les langues. Nous ne nous sommes jamais rencontrés, et pourtant tous ces gens me regardaient… et je me suis dit : Steve, ce n'est pas possible, tu dois faire quelque chose. Et ce quelque chose c'est Universe.

En rendant les produits Apple moins coûteux et plus accessibles à tous, j'ai rassemblé des centaines de millions de gens dans un même Univers. Je voulais que chacun puisse avoir un mac, un uphone, uhome… pour que tout le monde puisse profiter de cette immense révolution que serait Universe. Et aujourd'hui, elle est là. Offrant des possibilités qu'il ne vous reste plus qu'à imaginer.

Car si je suis ici ce soir, c'est aussi pour vous donner les rennes du futur et vous dire au revoir. Je quitte aujourd'hui la direction d'Apple à 70 ans…. Je vous regarderai maintenant de loin, créer toutes les choses auxquelles je n'ai pas pensé.

J'aurais vécu une aventure fantastique à la tête de cette formidable entreprise… Je vous remercie pour toutes ces années de soutien, d'encouragements et de fidélité. Il n'y a rien, absolument rien, qui pourra remplacer ça. Merci. Merci sincèrement. »

 

Il se tourna et, avant de quitter la scène, lança un dernier regard à la foule silencieuse…

 

« Ah… And one last thing… »

 

« N'oubliez pas qu'un Homme ne suffit pas pour changer le monde… mais il en faut au moins un. »

Report this text