La semence du hater

Bryan V


Il y  a des black mirrors et des regards sans lumière

Des haters sans corps, des haines sans colère

Des tribunaux virtuels conduits par des frustrés

Et des vedettes télé, loin, loin des réalités

De Insta et Twitter, elles en deviennent les bergers


Mate donc la TV  sans culture qui censure!

Pour que toi Audimat, tu te branles sur ses scandales

Connecté à ton ordi, à ton réseau social!

Audimat se déguises en tribunal, en audience

Pendant que les rois,  calmement, avalent sa semence


Haters gonna hate

Hashtag, je t'encule.


J'ai connu des Nabilla moins connes que quelques followers

Des catholiques extrêmes plus cléments que les haters

Parfois, il a même été rassurant le JT de 20 heures

Bien plus que l'espace commentaires de Youtube et Twitter


Putain, que l'on censure ces twittos

Qu'on leur enlève l'anonymat!


Haters gonna hate

Hashtag, je t'encule.


Et moi je croque ma pomme, remplie de vers

Gorgée de haters sans corps qui rongent sa chair

Sur fond de black mirrors... et de regards sans lumière.


Signaler ce texte