La téléréalité

Théo Seguin

La téléréalité est aujourd'hui un média télévisuel qui n'a pas bonne réputation. Mais ses détracteurs ont-ils raison de s'en prendre aussi violemment à ce genre d'émission ? Je crains que oui. Cependant, il est intéressant de rappeler ce qu'est en réalité une téléréalité. Une téléréalité a une définition simple : toutes choses qui se voient montrer la vie quotidienne et en détaille d'individus peuvent-être considérées comme telle. La téléréalité s'implante au cœur de la vie de personnes, une vie qui se veux être réaliste – d'où son nom. Comme vous pouvez donc en conclure, la téléréalité est très vaste, et ne s'arrête pas qu'à la télévision. En effet, des films comme Hunger Games peuvent en faire partie, tout comme le roman Marche ou crève de Stephen King. Qui dit large définition, dit nombreuses entrées. Or, ce genre d'œuvres ne sont en aucun cas critiqué par les haineux de la téléréalité. Ces derniers s'en prennent à la télévision.

À la télé justement, la téléréalité englobe beaucoup d'émissions. La définition n'a alors plus de frontière. Les télé-crochets, comme la Nouvelle Star ou The Voice, sont aussi inclus, ainsi que Koh-Lanta. Tout comme les œuvres précédemment citées, elles ne sont pas spécialement touchées par les attaques anti-téléréalités. Le genre d'émissions visé est celui qui filme la vie de candidats 24h sur 24, et dont aucun but intéressant n'est dévoilé. Je m'explique. Dans Koh-Lanta, on découvre au fil des jours la vie des aventuriers qui tentent de survivre dans un milieu qui leur est hostile, tout en tentant de remporter des victoires aux épreuves pour pouvoir, à la fin, remporter un gain d'argent considérable. Dans The Voice ou la Nouvelle Star, des chanteurs en herbe persévère dans leur maîtrise du chant pour au final être récompensé aussi par une cagnotte. Dans des émissions comme Les Anges, Secret Story ou Les Ch'tis, l'argent se trouve toujours comme élément moteur, mais les épisodes sont plats. Rien d'intéressant ne se passe réellement. Les épisodes sont parsemés de disputes pour ceux-ci et pour cela, disputes sans grand intérêt. On ne fait que suivre la vie de personnalités, sans grande intérêt.

L'ennuie et le manque d'originalité et d'action sont plusieurs des problèmes de ce genre d'émission. Mais ce n'est pas l'unique raison. En effet, la plupart des candidats de ces émissions sont narcissiques, et misent sur tout pour avoir la clé de la réussite et de la popularité, jusqu'à se faire passer pour des imbéciles. Si idiotie cela est réellement, alors ce n'est pas une bonne chose pour le public qui regarde, et plus particulièrement pour les jeunes, très influençables. Hypocrites, les candidats tentent de se donner une bonne image. Le côté malsain, avec notamment des filles très sexualisées et où tout le monde veut charmer tout le monde, est dénoncé par ses détracteurs. Les candidats ne sont cependant pas les seuls à blâmer. Les productions mettent en avant toutes ces choses mauvaises. Tout est mauvais. Tout est pourri. Il n'y a rien à sauver.

Dans tous les cas, il est clair que si l'on me demandait de participer à une téléréalité, je refuserais pour les raisons énoncées.

Signaler ce texte