L'âge heureux

aile68

Néant, fourre-tout, jalons, le désordre et son contraire. Rattraper la vie, courir après elle, s'enfuir. Et pourquoi pas tomber amoureuse? Me définir comme un mystère, les contes merveilleux ne sont pas que pour les enfants. Décider de passer le pas, à pas de géant ou à petits pas, cailloux sur le chemin, soulier de vair sur l'escalier du palais princier. Amis, franchir les obstacles, passer la rivière à guet, le pont des soupirs, dévier les routes, tordre le cou à l'adversité. J'ai dans les poches trois francs six sous, m'acheter une BD, des billes, un sifflet. Donner un baiser, son amitié, parcourir des mers imaginaires et te retrouver dans le petit pré à côté de l'école. Tant que la jeunesse et l'audace iront par deux, pressées, empressées, de fête en fête moi je rirai, m'apprivoiserai,  me déclinerai sous toutes les formes de l'âge heureux.   

Signaler ce texte