L'amour tout court

aile68

Société, éducation, personnalité, tout ce qui nous conditionne, et malgré tout trouver qui on est, enfin! Un petit garçon, une petite fille, une femme, un ado, une fée du logis, une bricolo, une tout-terrain qui s'adapte à tout. Mélanger les genres et les couleurs, jouer avec un canif, un briquet, des allumettes, deviner qui est qui, se gonfler comme une montgolfière et s'élever plus haut que les fils électriques et les nuages, patiner sur la glace, joues rouges et visages radieux. Etre commun, atypique, dans le moule, original, se démarquer des autres, vivre en bande, se singulariser, trouver son autonomie, son indépendance. Toutes ces phases par lesquelles on passe pour s'inventer, se trouver une identité, sa propre identité, toutes ses phrases, ces mots qu'on prononce pour aboutir à la définition de soi-même sans qu'elle soit figée, définitive. Tout au long de notre vie, La vie, nous joue des tours, nous sourie, il y a soi-même et la vie, cette entité, cette substance qui nous anime, et puis il y a le reste aussi, notre mémoire, notre manière de fonctionner, nos pensées, notre cerveau, et puis et puis... Le coeur, la roue qui tourne ou qu'on fait tourner par un coup du sort, un coup de chance, le hasard... Choisir, choisir ce à quoi on croit, l'humanité, les sciences, la vie encore elle, Dieu, Dieu...

C'est un patchwork d'idées, une suite de phrases, périphrases, un texte qui se tisse à travers des mots clefs, la vie, identité, mémoire, croire, et derrière eux l'amour. L'amour de soi, l'amour des autres, l'amour tout court, non l'amour s'accompagne toujours de quelqu'un, de quelque chose, l'amour tout court ça n'existe pas.

  • "Choisir, choisir ce à quoi on croit, l'humanité, les sciences, la vie encore elle, Dieu, Dieu..." ... C'est bien cette phrase et puis tu as dis "quoi" et pas "qui" ;o)

    · Ago 13 days ·
    Gaston

    daniel-m

    • Merci Daniel!

      · Ago 13 days ·
      Coucou plage 300

      aile68

Report this text