L’Amourelle

Alain Cattiaux


Y'a un bout d' son chagrin qui pousse quand il a plu
Ça fait déjà bien loin que la pluie lui plait plus
Elle a l' cœur sur la main pour foutre son pied au cul
Mais elle partage son pain autant que sa vertu
Ses aventures urbaines sur le dos du matin
Font s'engrosser la Seine de rêves sans lendemain
C'est du bout des mitaines qu'elle emplie sans entrain
Son petit bas de laine troué par le destin

L'amour jeu, l'amour tue, l'amour noue,
L'amour voit tu nous traîne sans cesse à ses genoux
L'amour île, l'amour aile, l'amour voue
L'amour des fois ça gène quand il en manque un bout

L'amour à deux fois un c'est pas l'amour à deux
Quand c'est fait dans un coin c'est pas pour être heureux
Cette fille de joie qu'on aime sans raison
Ça lui coûterait quoi de d' mander son prénom
Même s'il la soustrait de son budget vacance
Et que c'est a regret qu'il gère sa semence
Un p' tit regard serait sur' ment de circonstance
Peut-être qu'elle aimerait, peut-être qu'elle y pense

L'amour qui, l'amour que, l'amour quelle
L'amour est un bacille sur une balancelle
L'amour cuit, l'amour pleut, l'amour gèle
L'amour c'est que du feu qu'a plus ses étincelles

Il est rentré chez lui retrouver sa moitié
Un quart d'heure a suffi pour qu'il l'aime en entier
Mais elle était partie faire son autre métier
Ou elle partage ses nuits pour le manque à gagner
Il ne l'a jamais su mais fallait qu'elle l'aimait
Pour s'être tant perdu à tout l' temps le chercher
Au coin de cette rue ou l'amour égaré
Se jette a corps perdus pour un seconds loyers

L'amour luit, l'amour t'oie, l'amour rompt
L'amour ne porte pas toujours ses cheveux blonds
L'amour suie, l'amour sel, l'amour qu'on
Appellera l'amour quel que sera son nom

Signaler ce texte