Le Cœur.

whispers

Le cœur d'Alice s'étiole...


Le cœur d'Alice s'étiole,

Faramineux et éléphantesque,

Goûte aux pharaoniques éclipses !


Par mal outre-cuisse,

L'hurlu-berlu désarticule l'Isthme,

Jonquille,

Plus noir que bille !


Reçoit sa pénitence,

Miaule,

Branle-bas,

Et se mure de silence !


Les voilures sont étendues,

Éclabousse l'aube des neigeux papillons,

L'océan !


Échevelée,

D'éternelles cimes,

Croule sous l'avalanche,

L'ogre !


Fond et s'unie,

À l'ombre des effondrements,

Tentaculesques,

La gargouille ! 


Enfin c'est lui,

Qui par un jet méticuleux,

Met fin aux représailles,

La débandade !



Signaler ce texte