Le complot Irlandais

Mini Pouce

Le complot irlandais.

On pourrait croire qu’ici la pluie c’est un peu comme une tradition, elle se déverse sans cesse dans nos régions pour disperser la vie et faire renaître toutes les plantes qui s’épanouissent dans ces paysages rêveurs.

Mais il faut faire attention, il ne faut pas se laisser berner aussi facilement, de nos jours tout est une histoire consommation, même là où on ne l’attend pas !

En réalité tous les matins, quand notre réveil sonne, on s’aperçoit que le ciel est d’un bleu magnifique, et qu’il est parfois parsemé de cette couleur orangée qui vient un peu dessiner le ciel comme une aquarelle, alors forcément on se lève de très bonne humeur. Mais il ne faut pas longtemps en fait pour que le ciel commence à se dégrader, mais ne croyez pas qu’on a le temps de tout prévoir, et bien non, le ciel nous prends par surprise, le temps de descendre les escaliers et voilà qu’il fait tout noir, les nuages sont venus se pelotonner les uns contre les autres, accompagnés de cette merveilleuse pluie, c’est alors qu’une fois dehors on comprends tout le sens de la douche irlandaise.

Ce petit jeu va durer toute la journée, quelques rayons de soleil juste de quoi nous attirer dehors et puis BAM… la pluie. Alors là dehors vous voyez quelle autre solution que celle de vous réfugier, attendre une nouvelle accalmie…

Par conséquent c’est tout naturellement que l’on se dirige vers le premier magasin, c’est plus amusant d’attendre en dévorant les vitrines des yeux et parfois plus, plutôt que d’attendre sous un abri bus, d’ailleurs ici il n’y a pas d’abris bus… à méditer.

Donc continuons sur notre histoire de complot irlandais, vous voyez déjà ou je veux en venir, sans aucun doute. Nous nous retrouvons donc dans les magasins, surpris par toutes ces affiches multi couleurs nos yeux ne savent plus où regarder et il ne nous faut pas plus de 10 min pour nous retrouver avec notre premier achat à la main.

Cette action comme je vous l’ai expliqué ce reproduit aussi souvent que l’on se retrouve dehors et aussi souvent que le soleil joue a cache-cache avec les nuages, donc tout évidemment très souvent…

Et puis le soir arrive, le repas terminé on s’aperçoit que là pas une seule goutte de pluie, le ciel est tellement dégagé que l’on pourrait compter les étoiles. Alors sans hésiter nous nous dirigeons vers les premiers pubs irlandais que nous rencontrons, nous suivons la tradition irlandaise… Et là encore nous allons consommer, le choix est large, whisky, bière, cidre, faîtes votre choix !

Et puis quand l’heure avance et les verres aussi, et que l’on pourrait peut-être envie de rejoindre notre lit, c’est à ce moment précis, et pas un autre que la pluie se met à déverser sur nous tout ce qu’elle peut avoir ! On finit par se dire que l’on aurait surement du rester dans le bar, au chaud…

Alors voilà, je suis navrée de briser un mythe, mais je vous annonce officiellement l’existence du complot irlandais, un complot savamment monté pour pousser la population à la consommation. Nous ne pouvons plus nier que nous somme dans une société de consommation, mais moi ce qui me surprend encore plus c’est que ce temps irlandais… il semble ne pas dater d’aujourd’hui… pourrait-on aller jusqu’à imaginer qu’en réalité, l’Irlande est l’inquisitrice de ce nouvel air de la consommation ? Cela aussi me semble à méditer… 

Report this text