Le contre temps...

Jean Marc Frelier


Sous le feu

des bombes

ou piégé par

les pluies de

l'Inde au milieu

des étendues

désertiques

écrasées de soleil

ou tout près

du pôle le plus

sibérien qui soit

dans les jungles

étouffantes sans

voies tracées

visibles à déchiffrer

parmi les foules

erratiques promptes

à s'agglutiner

entre les heures

imprécises ou

violemment drossé

de vague en vague

par l'Océan furieux

qui ne se traverse

pas sans dommage

à la frontière va

savoir du pays suivant

qui ne me comprendra

pas en deçà de

l'indolence vespérale

des constellations en

recherche d'un

nouveau souffle

simplement greffé là

comme le brin captif

d'une anfractuosité

florissante les deux

pieds plongés

jusqu'au cou dans

la poisse et la fange

l'esprit résolument

tourné autre part

je viens vers toi

quoi qui s'y oppose

du simple égarement

à l'insurmontable

obstacle je viens

vers toi plus que

jamais insoucieux

du temps qui nous

sépare encore...


jean-marc frelier
23/11/2020 (ev)
copyright exclusif

Report this text