LE LIN DU NIL

Amarille

https://www.youtube.com/watch?v=7LGULxo8uDQ

Peu importe la saison cent peurs.

En été, son blanc immaculé passera fraîcheur,

En hiver, gardera reste de chaleur,

Au printemps, éclatante douceur,

En automne, apaisant les doux leurres.

Aux aurores de la nuit, déposées les perles à l'heure

Nuit passée, sous les rayons dansant, le bonheur.

Drapée de blanc, aux saisons revenant au cœur,

Porte fermée, sans pouvoir sortir quand parti ailleurs,

Du lin pour remonter à mon île,

D'épitaphe dans le sable,

L'écume emportera dans l'eau séant

Cet infini posé dans l'écrin de l'église itinérante,

Sans peur, jusqu'à l'horizon sans terminaison,

C'était, c'est et sera la promesse...

Un lien depuis nos vies ... qu'on laisse !?

Jusqu'Ad vitam aeternam, 

Aimer l'autre c'est le laisser partir... Amen.

C'est reparti pour un tour de Terre, direction l'Est,

Mais là 'suis dans un bien terne West.

PS: j'ai pas de colt!

Is it a big fault ?

LOVE : keep your hat, hate burns.

... o)))

 



Report this text