Le monologue du nombriliste (ou Logo Rallye 141-140-139-138-137)

Damien Nivelet

À l'abri du MONDE, ou plutôt dans son OMBRE, par peur d'être blessé à VIF, je reste cloîtré dans ma CHAMBRE. Peut-on AIMER vivre ainsi?
Auparavant, j'adorais la lueur de mon SOLEIL, j'étais HEUREUX de m'ÉTALER sous sa chaleur. J'appréciais la moindre ODEUR, même celle du THYM...
Ce GRAND astre était une FEMME auprès de qui j'avais réussi à PLACER mes états d'ÂMES de pseudo-PHILOSOPHE.
Moi qui croyait que son DÉSIR était INFINI, à première VUE ce n'était que le fruit de mon IMAGINATION. Notre histoire était-elle faite pour DURER? Je n'ai pas de réponses, personne n'en a...
Mais après avoir bu un verre de VIN, comme un pied de NEZ à l'absence, je retrouve des COULEURS et me décide à partir DÉCOUVRIR le LÉGENDAIRE Graal : la quête de moi-même...


  • Oui, le confinement a ceci de bon : de nous ramener, grâce à ce rapport au temps différent, à nous interroger sur nous-mêmes, à faire preuve d'intériorité.

    · Ago 11 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • C'est une période où l'on peut s'interroger sur soi et son rapport à autrui, vu que les échanges sont le plus souvent virtuels, par le biais d'applications diverses et bien connues, et moi qui me définissait comme solitaire, je me rends compte que la réelle présence des personnes auxquelles on tient est irremplaçable.

      · Ago 11 months ·
      Ian curtis by numbaholic13 d5c02bk

      Damien Nivelet

    • Tout ce qui est précieux, tous ceux qui nous sont précieux, prennent aujourd'hui une autre dimension parce que nous avons peur de les perdre.

      · Ago 11 months ·
      Coquelicots

      Sy Lou

Report this text