Le prochain virage

Christian Lemoine

Suivre la route, où que soit posé le diaphragme qui resserre l’espace. Puisqu’il n’est pas d’autre sol, d’autre maquis en révolte pour nous immoler devant l’insupportable. Les cohortes, elles sont à nos portes, rampant dans les champs dévastés, furetant dans les forêts de braise ; les cohortes sont tapies dans nos placards, rejetons dégénérés de nos inconséquences. Nous pourrions en rêver l’extinction, n’était l’évidence de leur détestable pérennité. Alors, suivre la route encore, et resserrer le diaphragme, afin de franger de strass les bords arides de nos œillères.
Report this text