Le sursaut de l'ange (1/2)

leo

J’ai soigneusement mis en boule mes sanglots dans la trousse à pharmacie. C’est idiot un nécessaire de premier secours, lorsque l’on a plus aucun espoir. C’est symbolique aussi, de pouvoir constater que rien n’est jamais prévu pour les âmes écorchées vives. Je viens de clore ma liste. Non pas de ce que je ne serai plus mais de ce que je ne porterai plus comme un fardeau. Tout ce qui me rattache à la mort y est consigné. Ça y’est, je me suis fait la malle. Au sens propre comme au figuré. Je la charge difficilement dans le coffre de la voiture : une vingtaine de boîtes de raviolis, ça pèse donc ça leste.

Je remonte à l’étage, les yeux embrumés. Je marque une pause dans le couloir. Même la veilleuse ne semble plus pouvoir faire face durablement aux ténèbres…

Je pousse de l’index la porte entrebâillée, allume la lampe de chevet. Il est beau,  paisible. Les cauchemars ont battus en retraite cette nuit. Il nous faut profiter de l’accalmie pour les semer une bonne fois pour toute. Je  passe le revers de ma main sur la joue de Niels. Ce même revers de main qui lui a chassé les larmes, lorsqu’elles ont tenté de l’étouffer de chagrin. Il ouvre ses yeux inquiets et murmure :

-          C’est maintenant qu’on doit y aller papa ?

-          Oui mon chéri, nous en avons déjà parlé…

-          T’es sûr que nos cauchemars vont partir ?

-          Je te le promets mon ange.

Par-dessus le pyjama, je l’habille chaudement, il fait si froid dehors. Nous descendons sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller Olaf, assoupi dans la cuisine. Je referme anxieux la porte quand Niels s’agrippe à ma manche.

-          Papa, Olaf…

-          On ne peut pas l’emmener mon amour. Il va nous faire repérer en aboyant. On ne doit réveiller personne !

-          Pourquoi ? C’est grave de réveiller les gens ?

-          Vois-tu mon fils, lorsque l’on est quelqu’un de bien, on ne doit pas briser les rêves des hommes, tu comprends ?

Il me sourit péniblement, je le convaincs définitivement :

-          Olaf est un bon chien de garde. Il doit rester guetter nos rêves à nous. Au cas où ils reviennent… S’il n’y a personne ils pourraient bien repartir. Allez, grimpe vite dans la voiture !

Nous démarrons. Les platanes nous poursuivent un temps. Leurs squelettes finissent par ralentir avant de disparaître complètement.

-          Papa ?

-          Oui mon chaton ?

-          Même les enfants peuvent devenir des anges pour de vrai ?

-          Surtout les enfants mon cœur…

Les balais d’essuie-glace ne me sont d’aucune utilité, mes yeux pleuvent à tout rompre. Niels me propose son doudou kamikaze. Je ne dois pas exploser maintenant. Je me ressaisis et refuse la précieuse aide proposée. Mon sourire le rassure. Il embrasse sa peluche. Une nouvelle fois, elle a montré toute son importance. Elle seule survivra ce soir.

Les quais de Seine sont déserts à cette heure tardive. Par ce froid, les clochards sont imbibés d’alcool ou de mort. Je sors la malle, la traîne jusqu’au bord du fleuve. Je retourne au coffre me saisir de la corde, résigné. Je fais les nœuds coulants.

-          Tu fais quoi papa ?

-          Des nœuds qui ne pourront pas s’enlever mon chéri.

-          Pour quoi faire ?

-          Tu vas le savoir très vite Niels. Bon, tu es prêt ? Il va nous falloir pousser ensemble la malle ! Je vais compter jusque trois. A trois on va faire disparaître nos cauchemars. Tu dois compter aussi. C’est très important !

Il me fixe concentré. Il a compris, il est au bord des larmes. Je l’embrasse pour lui donner du courage. Nous comptons, arrimés à nos regards respectifs.

-          Un…….deux…..TROIS !

La malle fracasse la surface de l’eau  glaciale. Nous faisons corps avec elle. Nous nous enfonçons autant qu’elle s’enfonce, nous mourrons autant qu’elle meurt. Nous nous noyons dans notre ultime chagrin. Je le prends dans mes bras, le serre. Je sens son cœur battre aussi fort que mes regrets. Je suis un assassin. Je ne peux plus revenir en arrière. Qu’y a-t-il après cette fichue mort ?

A SUIVRE

  • Père et fils c'est sacré pour moi le texte est un vrai plaisir . Merci

    · Ago over 8 years ·
    Default user

    N Am

  • A couper le souffle et faire frémir un corps des cheveux aux orteils!!! Coup de coeur!!!

    · Ago over 8 years ·
    11534 160625644262 728744262 2747995 213743 n orig

    Balder Maltese

  • Relu avec beaucoup de plaisir ! Merci !

    · Ago over 8 years ·
    Camelia top orig

    Edwige Devillebichot

  • j'adore je vais à la suite, léo tu m'embarques et j'adore!!!
    l'animelle

    · Ago over 8 years ·
    Lanimelle 465

    lanimelle

  • Là, ça dépote vraiment sous le crâne. Bravo mon Léo (tu permets que je t'appelles mon Léo maintenant ?!?). C'est vraiment une très belle évocation de la douleur qui t'étreint (électrique :), désolé, je ne le ferais plus !) Je ne sais pas trop quoi dire d'autre alors je coup de coeurise dans la foulée et je me tais. Scotché, je suis, jeune Jedï !!! Je fonce lire la suite. A tout de suite...

    · Ago over 8 years ·
    Dsc00245 orig

    jones

  • Merci Léo de m'avoir recommandé ce texte. Je l'ai relu comme une première. Preuve s'il en est que c'est un grand texte puisque je m'y suis aussi fortement arrimée que la première fois. Je plonge avec toi, sans réserve. C'est un voyage essentiel, celui-là.

    · Ago over 8 years ·
    Img 0789 orig

    Gisèle Prevoteau

  • Coup de coeur !!

    · Ago almost 9 years ·
    167945 127968097271980 100001763723842 169318 1797134 n orig

    la-tete-en-neige

  • coup de coeur!!!

    · Ago almost 9 years ·
    75597 1634485936549 1068711961 1786507 3822406 n orig

    elfee

  • Rôôôô, pinaise Léo...Une boule dans la gorge dès la 2ième page, un truc angoissant...A fond dans ton histoire...Tu te dis "nan, il ne va pas le faire" et puis les yeux qui brillent à la fin...Rondement mené, merci je me suis delectée d'une nouvelle aux mots forts...Merci Léo ;-)

    · Ago almost 9 years ·
    Avatar4 orig

    joann

  • Les cauchemars des adultes ressemblent-ils à ceux des enfants ? Quelques ronds dans l'eau pour en témoigner. Poignant...

    · Ago almost 9 years ·
    Portrait orig

    grenouille-bleue

  • Très bien.

    · Ago almost 9 years ·
    Photo chat marcel

    Marcel Alalof

  • Super! génial!

    · Ago almost 9 years ·
    Mn 35 orig

    lapoisse

  • ......................rien à dire ........j'aime ...FORT...!

    · Ago almost 9 years ·
    Iphone 19novembre2011 013 orig

    Manou Damaye

  • Quel plaisir de retrouver ces mots dénudés à la Léo, emplis d'une limpide sensibilité, non pas celle qui se cache, mais celle qui se donne sans fausse pudeur...

    · Ago almost 9 years ·
    Et  2011 264 orig

    mlpla

  • Vivement la suite !!!!

    · Ago almost 9 years ·
    Photo profil orig

    confessions-dune-ame

  • Contente que ton stylo se soit égaré dans tes bagages ! C'est noir, c'est beau, c'est subtil de finesse et de douceur ! Bravo !

    · Ago almost 9 years ·
    Nature orig

    mls

  • Si difficile d'imaginer cette scène...Et toujours cette écriture forte, sensible et capturant notre être tout entier.

    · Ago almost 9 years ·
    Burton 1 orig

    inta

  • La figure est bien engagée en attendant la suite.

    · Ago almost 9 years ·
    30ansagathe orig

    yl5

  • Alléchant. A+ Léo. Un régal cette histoire !

    · Ago almost 9 years ·
    Extraterrestre noir et blanc orig

    bibine-poivron

  • lu dans la nuit, une nuit noire à ne voir dans ton très beau texte que le noir.
    mais ce matin, je pense qu'il faut attendre la suite ..
    à bientôt Léo

    · Ago almost 9 years ·
    Img 0012

    ristretto

  • bonjour, en attente de la suite. Les notifications, j'en ai aussi un bon nombre en attente, on lit à son rythme sinon c'est l'usine et ça n'a plus d'intérêt. La lecture est un plaisir, merci pour celui-ci

    · Ago almost 9 years ·
    Alice orig

    merielle

  • hâte de lire cette suite ! waw...

    · Ago almost 9 years ·
    Sans titre   orig

    glow

  • Non mais t'es pas fou de nous laisser en plan comme ça? Nous lâcher en plein saut...
    Viiiite!

    · Ago almost 9 years ·
    Kitty 54

    meo

  • Un retour vertigineux !!! Et si fort que j'en suffoque. Merci léo : tu écris comme tu vis, magnifiquement.

    · Ago almost 9 years ·
    Img 0789 orig

    Gisèle Prevoteau

  • Bon ... soir Léo !
    Je te vois bien en forme, requinqué par les vacances !
    A tout bientôt et bon dimanche !
    Bisous
    *DoMica*

    · Ago almost 9 years ·
    Astrogifsoleilvitrailstmartin01 orig

    Dominique Domica

  • Très beau saut de l'ange écrit ! Parfait pour assassiner les maux et ressusciter les mots...

    · Ago almost 9 years ·
    Photos libres.com orig

    3d0

Report this text