Les éphémères

azraelys

Telle une phrase interrompue

Qui cherche l'origine de ses maux,

Je revois ces instants où j'ai cru

À un conte de fée depuis l'échaffaud. 


Croyant pourfendre ma réalité,

Et, incapable d'esquiver

Ces flèches qui faisaient ma vitalité,

Sur Cupidon, j'ai voulu tout miser.


Toujours à la recherche du bouton

Libérant mon cœur du présent,

J'emprunte aux liqueurs proposées

L'éphémère sensation d'avoir tout oublié.

Report this text