Les lancers de couteaux

azraelys

 

À la quête de liens,

J'ai tout cédé aux inconnus.

« Comment vas-tu ?

Je vais bien. »

 

Derrière ces mots anodins,

Des lianes invisibles m'entourent,

Se resserrent avec dédain

Et me rappel qui sont ces vautours.

 

Leurs arcs se bandent,

Alors que leurs masques tombent.

Ces monstres vêtus de chair et d'os

S'apprêtent à tirer dans mon dos.

 

Dans ces rictus aux dents si blanchies

Ils nous jugent et nous lèchent,

Ils balancent piques et flèches

À tous ces pauvres cons finis.

 

Proie des plus naïve

J'ai bu cul-sec leurs propos !

 

Les mots sont des lancers de couteaux

Dont la solitude empêche l'esquive…

  • Très bien écrit. Mais sur le fond, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac. Par exemple, je n'ai aucun intérêt à te dire que j'apprécie ce texte si ce n'est pas le cas. Alors, fais le tri, et ta solitude s'eclairera de points lumineux que tu n'auras pas à esquiver.

    · Ago 6 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • Ce texte n'est pas dédié aux gens sur le site, mais plutôt à ceux que j'ai pu côtoyer après mon déménagement... Ceux que je commençais à apprécier, en vain.

      Je ne mets pas tout le monde dans le même sac, je parle surtout de ce que j'ai ressenti quand j'ai appris ce qu'on pensait de moi...

      Et oui, je fais le tri et cela fonctionne !

      Merci pour ce commentaire. :)

      · Ago 6 months ·
      Large

      azraelys

    • Je comprends, ne t'inquiète pas. Mais j'ai le sentiment d'une si grande souffrance que j'ai voulu te réconforter, maladroitement certainement.

      · Ago 6 months ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Bien :)

    · Ago 6 months ·
    Gotham penguin

    Edgar Allan Popol

  • Joli!

    · Ago 6 months ·
    1338191980

    unrienlabime

Report this text