Les suites parentales

divina-bonitas

Chronique immobilière humoristique

Nous visitons des maisons afin de nous trouver un autre chez nous. Impayable! On se croirait à la TV dans une émission de téléréalité.


Les gens pour mieux vendre ont tout bien fait: repeint la crédence de la cuisine en rouge et les portes en chêne en gris souris. Reste que le plan de travail m'arrive mi-cuisses et conviendrait à un enfant de 12 ans, que la peinture rouge met en relief le vieux carrelage à fleurs et champignons en relief. J'hésite en m'approchant...ceps ou chanterelles?


Le lambris cache-misère disjoint en rampant a lui aussi bénéficié d'un coup de jeune avec une peinture blanche qui pique le nez. Il faut dire que la laine de verre sous toiture a 30 ans et fuit par endroit. Il fait chaud chaud sur la mezzanine du salon cathédrale.


Vient la suite parentale...WC et douche à l'italienne au dos du lit. Les tomettes anciennes ont été massacrées et remplacées par un carrelage blanc déstocké. L'agent immobilier me regarde ahuri quand je m'exclame que c'est une hérésie, que côté Feng Shui, les chiottes et la douche dans la chambre c'est vraiment pas bon pour la santé, que côté intimité, séduction et glamour, j'ai du mal avec ce concept novateur consistant à ce que les conjoints partagent leur transit intestinal, les épilations, les tampax usagés, les fragrances d'urée...romantique n'est-il pas? Mince! Il faut que j'admire la double vasque qui a couté une blinde posée sur un meuble en agglo plaqué chêne. Encore un autre truc qui m'hallucine. J'aime bien me laver les dents toute seule en prenant ma douche et n'ai pas besoin de voir mon mari se les brosser pour l'aimer.


Et puis incroyable, cette histoire du placard à portes coulissantes - quand elles coulissent - systématiquement installé sur le mur qui devrait accueillir le lit. Donc le lit se retrouve implacablement sous la fenêtre ou dans le courant d'air de la porte, toujours décommandé en Feng Shui. Mais le placard/dressing en agglo plaqué bourré de composés organiques volatiles trône en bonne place, au soleil, vue dégagée...et puis c'est tellement sympa de dormir face au mou rideau beige qui ferme cette merveille de rangement moderne, de bouquiner le soir en surveillant que ces pompes ne s'envolent pas, en s'assurant que les piles sont bien alignées. Voilà de quoi s'ouvrir des perspectives d'avenir!


Dans la chambre des enfants, le bureau a aussi une place de choix aux horizons prometteurs: face au mur. Je n'ai jamais compris pourquoi il semble si difficile de mettre la chaise dos au mur et le bureau devant afin de travailler avec plus de lumière naturelle et l'inspiration que procure le ciel.


Clou du spectacle: le DPE. Incroyable de se trouver dans les tréfonds du classement en terme de dépenses d'énergies de chauffage avec autant de doubles vitrages, planchers chauffants, surfaces réduites...il faut dire que les murs en moellons doublés chichement de laine de verre en fin de vie et de BA 13 sont peu isolants, surtout quand les baies vitrées plus ou moins étanches s'alignent à l'équerre. Oui mais c'est moderne! Et puis le premier niveau donne sur tout plein de terrasses en bois exotique délavé dont les planches jouent les filles de l'air. Les cruciformes pointent leurs têtes brillantes en attente de visseuse à batterie.


Un homme nous montra son espace piscine. Un haricot de 4X8 avec un liner blanc rayé et noirâtre décoré de son échelle de poupée, cerné par des margelles de béton disjointes, niché au milieu d'une terrasse lilliputienne aux dalles de béton gravillonné pleines de moisissures et décollées.  Charmant! Ah, et puis le bruit de la 4 voies en fond sonore...Au moins ai-je vu chez lui la salle de bain la plus exotique de ma vie: baignoire et double vasque rose franc, carrelage craquelé à motifs de bateaux pirates turquoise, miroir de 2m² gravé d'une mappemonde dorée, fenêtre à barreaux torsadés noirs, dalles de plafonds à petites trous en carton. Franchement, ça fait rêver!


Un autre agent immobilier m'a quand même proposé pour près de 500 KE une maison coincée entre la gare de triage du fret nord/sud et de cette même quatre voies. Un autre une bicoque en face de l'asile psychiatrique, une maison "toute à rénover" derrière l'hospice...88m² pour 400 KE au bord de la départementale avec vue imprenable sur le balai des ambulances. J'ai aussi visiter une maison écolo, 100m² tout bio, avec des plafonds en polystyrène au sous-sol et une vue dégagée sur des prés en passe de constructions d'immeubles de 5 étages...au ras du jardinet. 


Et quand je fais remarquer qu'en guise de matériaux nobles et prestations haut de gamme annoncés, on a du stratifié au sol et sur le plan de travail, que l'évier double hyper branché de la cuisine ne permet pas d'y laver une cocotte minute, que les joints des salles de bain virent au bleu roquefort, que les velux fuient, qu'au regard des 3D de la cheminée, m'étonnerait qu'elle tire, que le carrelage blanc me donne l'impression d'être dans un supermarché, que la verrière branchée a pour conséquences un effet de four en-dessous...je sens que je passe pour une enquiquineuse de première.  Chaque fois que je pose des questions basiques comme "en quoi sont les murs?" ou "comment la toiture est isolée et de quand date l'isolation", je vois leurs yeux s'écarquiller et leurs soupirs fuser. Puis j'entends leurs "mais on n'en sait rien!" exaspérés. Mais qui achète une maison sans savoir en quoi sont les murs?

On atteignit l'apothéose samedi. Une dame vend a priori 2 grandes caves voûtées anciennes en rez de jardinet, dont les 12 chats ont compissé les plinthes au point qu'elles se sont décollées, tandis qu'un dégât des eaux usées de la voisine sévit depuis un an...25m² de mur moisis et une odeur...qu'on retrouve avec plaisir sur la terrasse puisque s'y trouve le tabouret du tout à l'égout de l'immeuble. Pour 265 KE tout de même.


Bon, je crois qu'on va rester chez nous finalement, selon le principe qu'il vaut mieux un grand chez nous sain, calme et sentant bon qu'un petit moche et cher ailleurs.



  • le marché immobilier (ou du moins ce qu'on appelle ainsi) est une source incroyable de divertissements, de pleurs amères, de rages de détruire, de regrets éternels pour les mamies et papys disparus et leurs chats "oubliés"... croyez moi, ya un book à rédiger ! suis preneur ou auteur...

    · Il y a environ un mois ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • Pas de problème pour écrire à 4 mains sur le sujet...qui est vaste!

      · Il y a environ un mois ·
      Img 1518

      divina-bonitas

    • un petit texte ici http://www.le-capital-des-mots.fr/2015/03/le-capital-des-mots-gabriel-meunier.html

      · Il y a environ un mois ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

  • Bou Diou, Divina ! Comment survivez-vous à toutes ces visites d'horreur ? Comme le dit Ménestrel: C'est ahurissant... Pour les émissions de téléréalité sur les logements, je zappe immédiatement quand par malchance j'en croise une. Malheureusement elles se multiplient. Donc il y a une audience...

    · Il y a 4 mois ·
    Oiseau... 300

    astrov

    • Bonjour Astrov,
      Oui, c'est assez ahurissant...on a encore visité une autre maison avec un autre dressing en agglo collé à la tête de lit d'un côté et à la baignoire + WC + double vasque de l'autre. L'agent immobilier est tombé de l'arbre quand je lui ai dit ce que je pensais de ce genre de configuration. Quand j'ai fait remarquer que le liner de la piscine était très plissé au fond...la dame a dit que le liner était ridé... comme elle!!! Ça donne pas envie d'acheter!
      Enfin surtout c'est le rapport qualité/prix qui est très mauvais dans la plupart des cas. La plupart des maisons ou assimilées visitées demandent au minimum de rajouter 50% du prix de base pour avoir un bien aux normes, correctement isolé et raisonnable en termes de dépenses énergétiques. Le hic est que si on fait le compte, l'achat de départ + les travaux, on s'aperçoit qu'en cas de revente on serait perdant.
      Il faudrait surtout faire une émission de TV réaliste dans laquelle on s'attacherait au fond plutôt qu'aux apparences. Installer une cuisine ou refaire une salle de bain n'est rien comparé aux coûts de réfection de toiture et isolation, chauffage de bonne qualité, électricité, assainissement aux normes...sans parler de toutes les habitations qui contiennent encore du plomb et de l'amiante.

      · Il y a 4 mois ·
      Img 1518

      divina-bonitas

  • Haa, pas mal !

    · Il y a 4 mois ·
    Black

    le-droit-dhauteur

  • Quand on dit que l'humour sauve de tout... Très drôle même si c'est ahurissant:!

    · Il y a 4 mois ·
    Cavalier

    menestrel75

    • Il vaut mieux en rire mais c'est quand même consternant! Si surtout les gens pouvaient arrêter de s'inspirer de certaines émissions de TV...essayer d'avoir un peu de libre-arbitre et de bon sens!

      · Il y a 4 mois ·
      Img 1518

      divina-bonitas

Signaler ce texte