les yeux de mai

marivaudelle

Je ferme les yeux sans protester
Je me laisse guider par tes souhaits
Je songe à tes mains sur moi posées
Je sens leur chaleur se propager
Passer sur mes monts d'amour
Fais en bien tout le contour
Pince mes tétons, fais les pointer,
Mouille les ensuite d'un doigt sucé
Descends l'autre main vers ma fleur
Tout en douceur que tu effleures
Pénètre la de ton majeur
Recueille les gouttes de ma liqueur
J'ouvre les yeux brillants d'envie
Je te regarde langoureusement,

Tu souris et viens me rejoindre,

Je t'en prie, fais moi goûter
Ta sève parfumée, veloutée.
A ton tour de fermer les yeux.
Mes mains glissent sur tes seins,
Passent lentement contre tes reins,
Sur tes hanches, le haut de tes fesses
Que je découvre sous mes caresses
Avant que je ne me dirige
Vers ton bel oeillet de prestige.
J'y ressens de la pointe de ma langue

La douce chaleur de ton antre qui tangue.
Tes soupirs augmentent mon plaisir.
En douceur je vais te faire jouir,

En ce 1er mai, tu ne pourras fuir !

Report this text