Lettres perdues

ellaine

S'aimer sans se parler
Parler pour ne pas s'endormir
S'offrir à nos délires
Jouir de nous aimer
Aimer et s'écouter
S'écouter et partager
Partager des mots avec tendresse
Tendresse - caresse
Caresse sur notre peau
Peau douceur de tes mains échos
Echos de nos mains tendues un soir
Un soir de mélancolie
Une nuit de désirs-douleur.
Fais moi l'amour avec des mots, efface les maux de mon corps donne lui vie, fais lui don de ton vit.
Regarde mon corps il se soulève il va au devant du tien, il t'appelle, il se plaint il gémit, mes yeux se gorgent de lumière pour éclairer ton chemin, ma gorge se tend et offre mes seins à ta bouche, à tes mains.
Les mots que je peux lire, ceux que j'aime entendre éveillent tous mes sens.
Langage de douleurs, vocables de nos corps ils sont à la recherche de nos cœurs et un copier coller vaut nos corps entre mêlés.
Les phrases jouent de doux va et vient jusqu'au fond de mon âme.
Elles pénètrent mon cœur et t'envoient en retour les plus beaux mots d'amour.
Nos doigts s'agitent sur les lettres, elles se complètent et s'harmonisent pour s'accoupler et fusionner, elles bouillonnent comme l'eau d'un ruisseau.
Cet échange incite mon esprit à s'échapper et je vole dans tes bras à la lecture de tes lettres.
A tour de rôle, notre vocabulaire se construit, tu écris et je découvre le cadeau du sentiment exaltant que tu m'offres.
La caresse des mots, merveilleux instrument d'amour que je vénère, frôle ma peau comme ton souffle chaud, ils sont le vent sur mes cheveux.
Approche toi de moi, colle ta bouche à mon oreille elle est chaude  et si douce .
Mon corps, mon cœur et ma tête prennent conscience du plaisir que me donnent les mots éventail de sentiments, amalgame des pensées et du désir charnel.
Mon cœur se met à nu devant toi mais se couvre des mots d'amour que tu m'envoies.
De l'harmonie des mots manque leur calligraphie, mais nos corps amoureux dessinent les arrondis, adoucissent les angles, ils sont le flux de l'amour qui nous porte, ils vont et viennent, et puis reviennent comme les vagues sur la plage.
Infinie tendresse de larmes sur le sable.
Le parfum de tes mots m'ensorcelle, je me prends à rêver, j'ai l'impression d'avoir des ailes.
Ange de l'amour porte-moi dans ses bras, qu'il m'enivre encore et qu'il me trouble pour toujours.
C'est un petit et triste jeu de mots tendres et mélodieux, romantiques et sensuels, désirés et inaccessibles.
 
Report this text