LR441 yl5

vividecateri

Texte à contrainte 5 mots Mots du 04 04 2021 Rue, chapeaux , ivre, foudroyer, tutu.

J'entends un boucan pas possible dehors.

Des enfants passent dans la rue en criant et en riant.

Je regarde par la fenêtre et je vois qu'ils accompagnent un personnage étonnant.

C'est Thierry le maraîcher, un ami de mémé, il joue de l'accordéon en dansant dans la rue.

On dirait qu'il est complètement ivre.

Le plus surprenant c'est qu'il s'est déguisé en danseuse, genre petit rat de l'opéra. Il arbore un joli justaucorps et un tutu rose, des collants blancs et des chaussons rouges !

Sur sa tête, il a posé un drôle de galurin à plumes qui ressemble à ces chapeaux que portent les gilles de Binche pendant le carnaval.

- Mémé ! Viens voir Thierry est devenu fou !

- Faut pas croire gamin, il s'amuse c'est tout, faut l'excuser. Il est un peu bizarre certes. C'est parce que il a été foudroyé lors d'un orage. Il lui en est resté un petit quelque chose.

- Et c'est cela qui le met dans des états pareils !

- Ben oui…Toi tu serais peut-être mort! Pas lui. 

- C'est arrivé comment ?

- C'était il y a dix ans en hiver, il faisait très froid, il essayait de faire du feu dans un vieux poêle à bois, il a saisi la poignée de la porte du poêle mais une boule lumineuse qui devait venir du conduit de la cheminée l'a propulsé en arrière.

Il a senti des fourmillements le long de son bras, il a ressenti comme un coup de massue dans son épaule et puis comme un gros claquement.

Il est tombé.

Sa femme Aline a cru à une crise cardiaque. Elle a appelé les secours. A l'hôpital ils lui ont fait un électrocardiogramme, ils n'ont rien trouvé et ils l'ont renvoyé chez lui.

Le lendemain matin, il s'est réveillé avec des maux de tête, des courbatures, des hématomes. Son épouse lui a donné des aspirines et tout est rentré dans l'ordre.

Sauf que de temps en temps il fait ce genre d'extravagances.

Il va se calmer, et après un long sommeil, demain, il aura tout oublié.

- Quelle histoire !

- Tu l'as dit bouffi. Toi, tu ne risques pas d'être foudroyé, même pas par une femme…

-…

 

 

Report this text