Mes véritables idoles

Swan Le Loup

Mon père, lisant son journal, m'a toujours dit : Rien.

Avec que dalle j'ai découvert l'aisance de vivre en liberté.

Impossible de mettre en cage un sage qui a la rage.

Eternel gamin, j'ai les crocs, la grinta et la dalle à un niveau mondial.

Sûr de moi, j'm'inspire de la misère pour être riche.

J'resterai toujours ce vilain petit canard, bordé par la mère indienne, en bas à droite del'Afrique.

Vu mon métissage j'me donne le droit d'être un sacré caméléon. Bande d'enculés de vos races !!!

L'environnement on peut le subir, on peut le fuir mais il faut croire en sa bonne étoile car laterre tourne.

J'vis la nuit comme le jour.

Hello tchao ! C'est moi le paradoxe ambulant. Souriant face au stresse etstressé quand on me sourit.

J'suis l'homme aux mille testaments face à ce mur du silence.

Les mots dépouillent ce mutisme en or.

J'ai déjà tout. Il n'y a plus rien à dire.

Putain de sa mère ! Mon père avait raison.

Report this text