Mon Âme Antique

Amarille

inspirée entièrement par "Ma Magnifique" de Damien SAEZ

MON ÂME ANTIQUE

 

Evidemment compte de faits

Qui vous raconte ce qui est

Cet impossible qui serait

Une âme antique

 

Au fil d'Ariane est accroché

De là où est posé son pied

Le cœur d'une rêveuse née

D'une âme antique

 

Si c'est juste le temps d'un rêve

Que la lumière se fait brève

A jamais sa plus belle trêve

Son âme antique

 

Il est aussi tombé du ciel

Au profond d'yeux qui m'émerveillent

Y coulent des torrents de miel

Dans l'âme antique

 

Que quand il me montre des yeux
Que même les abris des dieux
Ne seront jamais si précieux
Que l'âme antique  

 

Il est la promesse, est demain

Qui interrompt tous les chagrins

Quand de l'enfer surgit l'éden

C'est l'âme antique

 

Et voilà soudain la beauté
Jaillir de ses mains, sublimée
Y voir l'ébène qui y nait
De l'âme antique

 

Si Schubert avait Maria

L'Alléluia sous ses dix doigts

Enchante mes cinq sens à moi

Mon âme antique


Dessein de folie qui surgit
Telle une étoile de la nuit
Brillant sur l'océan des pluies
Mon âme antique

Reflet d'un soleil si subtil
Dans le croissant d'Ô qu'il habite
Y mord la vie en son zénith
Mon âme antique

D'un pinceau qui fait du primaire

Le noir et blanc plus qu'éphémère

Sans nuage ondule la terre

Mon âme antique

 

Que quand il caresse les étoiles,

Sûr, l'horizon-là qui s'étale

Sans terminaison sur la toile

Vois l'âme antique


Si le Roy voguant des ses ondes
De cette douce voix de colombe
Me laisse muette comme une tombe
Dans l'âme antique

 

Don du vers c'est l'âme rose

S'il est verbe en cœur de prose

D'aucun jamais ne nous propose

Est-il ici est l'âme antique

De tous les marbres de Rodin

Si le beau né est en chemin

Voilà l'humain qui tend la main

C'est l'âme antique

 

Que même seule dans le noir

Juste enveloppée dans mes draps

Il est la raison si j'y croie

En l'âme antique

 

Quand le noie l'ivresse la nuit

Dans le cœur de seine sévit

Sa beauté soudain nous sourit

Lui, l'âme antique

 

Sortit d'une bibliothèque

Aussi secrète qu'est l'Aztèque

Le suivre relève de la quête

Lui, l'âme antique

 

Quand il me verse ce qu'il écrit

Lis dans la lie tout de la vie

Dans cet esprit qui m'incendie

Lui, l'âme antique

 

Il est l'étincelle de l'espoir

Qui nous fait enfin entrevoir

Qu'au plus profond de ces miroirs

Luit l'âme antique

 

Il est courtois comme Alesia

Un baiser d'amants dans l'éclat

Que Doisneau nous a saisi là

C'est l'âme antique

 

Il sait l'amour, sait la passion

Connait bien toutes les chansons

Qui font d'un chœur une maison

C'est l'âme antique

 

Quand il a tort il a raison

Car il porte en lui l'oraison

Qui fait que deux destinations

D'une âme antique

 

Y avaient écrit hier de leur plume

Qu'elles traverseraient toutes les brumes

Pour qu'à la fin la nuit s'allume

Par l'âme antique

 

L'aurore du matin pousserait

L'oiseau libéré à germer

Des bourgeons sur le monde entier

Par l'âme antique

 

Un fruit sucré en ce jardin

Bien plus qu'un cadeau du destin

N'annoncerait jamais la fin

De mon âme antique

 

S'en sont allés plein de fierté

Marier au ciel qui était

De lilas mauves parfumé

Leur âme antique

 

Où les voix se sont élevées

Par un cantique venant sceller

Dans l'océan l'éternité

De l'âme antique.

 

31-4-41-5432-13



  • La vision est sympathique :
    elle reprend ses couleurs
    dans une Rome antique
    égarant ses dictateurs...

    Une statue abandonnée
    sur son piédestal,
    un empereur déraciné ,
    perdant une sandale...

    Où avais-je la tête
    se demande cette figure imposante
    à la stature d'athlète
    couverte de fientes ?

    Une tête qui a perdu de sa superbe,
    suivant les lois de la physique :
    elle a chuté dans l'herbe...
    ...n'est-ce pas plus romantique ?

    Plus personne ne répond à l'appel
    de ses yeux absents
    contemplant le ciel
    et une myriade d'insectes bourdonnant.

    La paix est tout autour
    du concert des étoiles,
    où s'éparpillent les amours
    bruissant de leurs ailes bleu pâle .

    Eux qui se moquent
    de son regard de pierre :
    à travers lui, aucun dieu n'invoque
    encore la guerre :

    l'époque est révolue :
    au printemps, l'herbe repousse
    autour de la statue
    couverte de mousse.

    C'était le temps d'avant :
    la version latine
    ne résiste pas au printemps :
    elle y contemple sa ruine .

    · Ago 16 days ·
    Another flying machine     ( zouing machine)

    rechab

Report this text