Mon écriture, cette salope...

leo

L’écriture avait toujours été pour moi cette salope qui vous allume, vous fait triquer et s’arrache sans s’en prendre un coup dans la matrice. De la garce de premier choix faisant battre ses cils et s’agitant la crinière, bien décidée à vous faire succomber. Vous, l’être primaire,  macaque ancestral qui ne pensiez qu’à lui prendre le cul, lorsqu’elle irait boire au ruisseau. Seulement, la bourgeoise préférait s’abreuver à la caverne de chez Maxim’s et moi, de m’astiquer,  planqué derrière le buisson. C’est comme cela que j’ai appris à hurler à la pleine lune, par dépit amoureux ou par précarité sexuelle, c’est selon votre sensibilité. Un smicard du paléolithique qui sans le feu n’était qu’une pauvre fiente, sans envergure et sans moyen d’évoluer. Feu l’écriture.Le temps avait passé. J’allais pointer au pôle emplois des éconduits, à répondre à celui qui veux m’aider à retrouver une situation, parce que lui en a une…parce que moi je n'en ai pas. J’ai bien pensé un instant aller dealer quelques grammes de ma dignité, mais j'étais trop cupide. Môssieur pensait qu’il pourrait la faire fructifier pour la vendre plus chère, quelques années plus tard. Sauf que je n’ai pigé que dalle à la spéculation dignitaire. Le marché saturé, ma loose en bandoulière, je regardais au loin cette salope d'écriture se faire sauter par tout le carré VIP. Agape a power. Je chantais ma complainte douloureuse sur l’air de Snap *…

Puis les putes de l’est ont conquis le marché. C’est ainsi que frappa à ma porte ma délurée, convoitée depuis la nuit des temps.

L'écriture faisait peine à voir, sans âme. Tout juste une poupée gonflable patchée aux rustines. Les yeux blanc, signe qu’il fallait la vider de toute urgence, avant qu’elle ne dégueulasse mon intérieur en se mettant à chialer. Elle était émouvante à me dire que toutes ses années durant, elle n’avait eut de cesse de penser à moi. Elle n’avait rien perdue de son charme. Avec son air Botoxé et sa vue siliconée, j’aurais bien dû me douter que j’allais faire une belle connerie.  Ma dignité ne valant plus un rouble, j’acceptais d’investir dans l’affaire. Maquereau un jour,  salope toujours…

J’ai donc ouvert la boite de Pandore : « tous les dons » en grec ancien, sans craindre un instant le regretter. Sachez que le grec ancien est fourbe !  Imaginez le en commercial, sourire Colgate, vous offrant un dépistage de la prostate à la trentaine pour l’acquisition de cette ruine textuelle. Je suis en bonne santé. C’est toujours lorsque les emmerdes et vices de fabrications surviennent que l’on lit en tout petit, la portée de notre myopie. Pandore s’appellerait en fait Anésidora et ça change tout. On passe de la call girl à la pétasse de bas étage qui fait la seconde passe gratuite. J’ai mis sur le coup Wikipédia l’avocat des cons indigents. Sans appel. Anésidora  signifie  « celle qui fait sortir les présents des profondeurs », et mes profondeurs à moi sont rectales. J’allais en chier des ronds de chapeaux : condamné à écrire de la merde…

 J’ai tout fait pour vous l’épargner, jusqu’à me pourvoir en cassation. La justice a confirmé le jugement en me portant l’estocade : elle est en fait « la Déesse de la terre qui préside à la fécondité ». Un raccourci en langage hermétique pour me dire que je m’étais bien fait baiser !  Lisez aussi que je me devais d’en faire de nombreux,  des textes de daubes. Cette chienne avait trafiquée jusqu’à son pédigrée, oubliant de me signifier que parmi ces vieux figuraient Hermès qui lui apprit le mensonge et l’art de la persuasion. L’Olympe est une sacrée faiseuse de conasses. ...

Une fois ouverte et sans plus aucun moyen de la restituer, j’ai donc pris connaissance de son contenu. Wikipédia m’énuméra la teneur de cette garce. « Celle-ci contenait tous les maux de l'humanité, notamment la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, ainsi que l'Espérance. »

Tout était donc là, éparpillé sous ma plume…

Je ne suis que l’épiphénomène d’Épiméthée, celui « qui ne réfléchis qu’après coup », selon mon avocat. Roi des cons serait revenu au même. Seulement Wikipédia a le tact pour dire les choses embarrassantes. Je me suis donc mis à l’ouvrage, acceptant mon fardeau. Apprenant à faire face aux critiques vengeresses qui m'accablaient d'avoir ressorti pareil foutoir. De la ligue des bien-pensants jusqu’à une réincarnation du Ché qui milite pour la réinsertion par la nage aux grenouilles cul de jattes (me rendant responsable des mines anti-batraciens de la guerre du viet-mare)… j’endure ma peine, bien méritée et vous prie de m’en excuser, c’est de la faute à cette salope…

PS : J’accepte tout don financier pour en faire appel à la cour européenne des Droits de l’Homme…

* L'air d"agape power" en vidéo :) Parodie d"I've got the power"de Snap... Je vous déconseille la traduction de leurs paroles, c'est pathétique.Que vous soyez au moins préservé de ça...

  • Ah bah voilà ! Là j'accroche ! Pas mal trop cerabrale pour le petit homme chétif que je suis. Mais ! En fronçant les sourcils pour tenter de comprendre ce qu'un gars cultivé et riche de maux veut bien faire du sens; ça marche.
    Manière d'écrire très intéressante en tout cas, bien que je ne comprenne pas tout (rythme syncopé presque ternaire, et alors les allusions....a lire pleins de fois pour assimiler).
    Bref. A trop vite n'y rien comprendre; je suis vaincu par la perf'!

    · Ago over 5 years ·
    Image

    fefe

  • j'adore!!!! suis sous le charme de ta garce, de cette allumeuse qui m'fait souvent des clins d'oeils!! t'avais une sacrée énergie quand t'as écris ce texte là!! tu l'as écrit d'un jet?
    l'animelle le sourire aux lèvres!

    · Ago over 8 years ·
    Lanimelle 465

    lanimelle

  • En voilà une écriture toute en pets-arade et feux d'arti-fesse !!!
    J'aime beaucoup ta façon d'être coloré et imagé dans la douleur et je suis d'accord que l'écriture est une maîtresse exigeante, tour à tour dédaigneuse et passionnée. Elle te laisse croupir dans l'insatisfaction ou frémir au bord de la transe (de vie :)) mais il n'est pas plus malheureux homme que celui qui la voit claquer sa porte pour ne plus jamais revenir. La tienne est, dans tous les cas, une bien belle salope avec sa plume dans le cul !
    Un plaisir de te lire, tes textes autant que tes commentaires. Merci Léo de Hurlevent.

    · Ago over 8 years ·
    Dsc00245 orig

    jones

  • ******

    · Ago over 8 years ·
    Kitty 54

    meo

  • Merde, c'est beau !!

    · Ago over 8 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

  • Puérils sont les mots, Vaine l'écriture, Effréné pourtant le désarroi du cœur. Andrée Chedid
    heureuse de te relire Léo.

    · Ago over 8 years ·
    Flottins orig

    sophie-dulac

  • Le grec ancien est de toute façon un gros fouteur de merde...

    · Ago over 8 years ·
    Nature orig

    mls

  • L'écriture de Léo! Un auteur dramatique? Au sens théâtral du mot? Adepte de la cruauté? "Derrière « cruauté » il faut entendre « souffrance d'exister ». L'acteur doit brûler les planches comme un supplicié sur son bûcher. Selon Artaud, le théâtre doit recouvrer sa dimension sacrée, métaphysique et porter le spectateur jusqu'à la transe"... Wikipédia
    Je suis sensible à ce cri là en tout cas...

    · Ago over 8 years ·
    Et  2011 264 orig

    mlpla

  • Je ne sais toujours pas quoi te dire comme ça à froid!
    Dans tous les cas, plaisir de te lire Léo!

    · Ago over 8 years ·
    Pb290406 150

    estevao

  • "...et mes profondeurs à moi sont rectales. J’allais en chier des ronds de chapeaux : condamner à écrire de la merde…" Boum (comme Gisèle)!!... Tu es à lire avec une veste anti-G...

    · Ago over 8 years ·
    Soir e jazz 58

    luc--2

  • Diva aux colères sauvages ou catin l'une n'excluant pas forcément l'autre.

    · Ago over 8 years ·
    Avatar orig

    Jiwelle

  • Ton écriture devient un super millésime Léo !!! Merci à Pandore et à toutes ces salopes de poupée russes :) et bravo à toi .... C'est le temps de l'agape ?! :D

    · Ago over 8 years ·
    Iphone 19novembre2011 013 orig

    Manou Damaye

  • Excellent humour !!!

    · Ago over 8 years ·
    Extraterrestre noir et blanc orig

    bibine-poivron

  • Texte de grand talent, non pas chié mais chiadé !!! Merci Leo, tu es un lion, laisse tomber les fourmis ou les mouches...
    Mon coup de coeur de ce lundi matin.

    · Ago over 8 years ·
    Img 0789 orig

    Gisèle Prevoteau

  • :-) merci Léo ! une lecture qui donne une dose energisante en ce lundi matin !


    (merci marcel ( et grâce à wikipédia pour les nuls) pour cette expression à découvrir)

    · Ago over 8 years ·
    Img 0012

    ristretto

  • L'écriture devrait être traduite devant le Tribunal Pénal International pour crime contre l'humanité

    · Ago over 8 years ·
    Chat

    Eric Varon

  • Etre maso est un bon départ.

    · Ago over 8 years ·
    30ansagathe orig

    yl5

  • "Kalos Kagathos".

    · Ago over 8 years ·
    Photo chat marcel

    Marcel Alalof

  • C'est beau un Léo la nuit .....

    · Ago over 8 years ·
    Sans titre

    agathe

  • Je passais par là mais quel Ramdam, quel tintouin, ça déménage salement alors je trisse sur la pointe des pieds, vous avez encore quelques petites choses à régler ton écriture et toi, buenas noche léo

    · Ago over 8 years ·
    Mateuse

    boukinoli

Report this text