Mouvement de nuit

Louise Mc.

Confusion des visages : tous fondus dans mon imaginaire
Enfilade de rues éclairées, éclats de voix derrière
La vaisselle entrechoquée et les rires détonants
Les talons pressés sur le pavé claquant.
Itinéraire incertain, les regards sont rivés
A l'asphalte nuit sombre, les façades détrempées.
Un groupe se détache dans la nuit : c'est un brouillard
De jeunesse traînant dans Paris qui se prépare
A draper les mots et gestes indiscrets
De l'étoffe de nuit, puis disparaît
Sitôt les vapeurs du soir
Dissipées
Si tard
Et…

 Plus rien.

Report this text