Muse et châtiment

James Px.

Puis-je résister au chagrin

Changeras-tu mes larmes en vin

 

Il y a ce compte à rebours

Le trafic arbitraire des muses

Dès l'effleurement

Elles rallument le feu 

Dans le livre virtuel

Et tu attends l'obscurité

Celle qui t'a touché


Il y a ce sentiment indéfini 

Un soupçon de poésie

Une infusion un clavier 

Une petite idée 

Voici l'heure musicale

Qui embaume la nuit 

Irréversiblement 


Il y a ce chat noir à la fenêtre 

Qui ouvre sur le grand ouest

Balayé par un vent humide

L'attente a creusé

Dans la chair une échappée

La verge bleutée

L'âme chante


Puis-je résister au chagrin

Changeras-tu mes larmes en vin


  • On dirait qu tu es sur une autoroute trafiquee de muses...Pas de soucis, le vers appat sera expose' encore ! En passant...j' aime le chat...et le vent.

    · Il y a 6 mois ·
    51334510

    Galatea Belga

    • Le chatirant est mort quoique le noir est invisible la nuit

      · Il y a 5 mois ·
      Blogger libellule

      James Px.

Signaler ce texte