Naufrage.

flolacanau

J'ai vu en toi une île,

Des voyages immobiles,

Des solitudes nouées à gorge déployée.

Du rire à l'abandon

je nous voyais liés.


J'ai vu en toi une Elle

en laquelle je croyais

J'en aurais mis, c'est dire, ma tête à coupler.

On mesurait la chance,

T'as sans doute oublié.


Rivages changeants aux regrets des marées

Désir en iceberg

fondant sur notre échec

Je te voulais ma Terre à délits

Et te voilà glacée, Terre Adélie


J'ai vu en toi une île, une Elle,

Un « nous » exceptionnel.

J'en ai les yeux crevés

tout autant que le cœur.

Et mes mots échouent là

inanimés.

Signaler ce texte