Ne fais pas confiance au coeur des nuits

rechab

réponse à SD "le vin des nuits" ---- . Image--- tableau de fils huitchol ( Mexique )


La lune s'est montrée entre les branches
        elle étale sa large face blanche ,
        pendant que les nuages
entreprennent un autre voyage .

         On peut y voir,
- peut-être -     si l'on cligne des yeux
Pégase,                   ( ou un autre dieu ) ,
à peine visible dans le noir .

               Le voilà qui chevauche
               les nuées grises,
sur lesquelles on a aucune prise,
même si on s'en approche .

          S'il a modifié les lignes de vie,
changé le parcours du destin,
comment peux-tu dire que tout s'éteint ,
et se rigidifie ?

( A moins que la lune te fasse des confidences ,
après avoir bu un peu de vin de terre
et heurté un réverbère
après des années de silence )  .

       Car si  le vin est tiré :
             n'y a-t-il plus rien à faire ,
            pour que l'on espère
qu'il puisse se dissoudre, ou s'évaporer ?

            Rien ne permet de le savoir ,
et les désespoirs ordinaires
feraient mieux de se taire ,
chuchotant à tort et à travers dans le soir .

                La lune pâle te fourvoie :
                elle t'envoie des oeillades
                et te raconte des salades,
                tout en se moquant de toi .

Ne fais pas confiance au cœur des nuits ,
les vapeurs ont tout déformé
les astres se sont mis à tricher :
>        ce qu'ils disent n'est que du bruit,

Aucune de leurs paroles n'est crédible :
il ne faut faire confiance qu'au matin ,
quand se reforment les lignes de la main ,
et l'espace des possibles .

            Plus besoin de chandelles
colportant des ombres incertaines :
les fantômes ont oublié leurs chaînes
laissées telles quelles .

Il y a dans la nuit
         plein de choses irrationnelles
         qui te cherchent querelle :
il vaut mieux les recouvrir d'oubli.


RC

Report this text