Nébuleuse

eau10c

Si tu penses que c'est écrit pour toi, en effet, ça l'est.

J'observe tes pupilles, et me fonds dans tes iris – trésor vertigineux.

Je détaille les nuances de couleurs parsemant ton regard – amoureux ?

J'y rencontrerais presque une nébuleuse, indécise mais concise.   

Ton combat intérieur, sous mes caresses, se précise.

 

Une nébuleuse taisant mon âme qui s'égare, guette et se pâme.

Une nébuleuse qui luit et continue d'évoluer vers son dessein ;

La folie te suit, un désir ardent s'immisce et tu mises ton âme.

Si tes mots sont le remède à mes maux, ils semblent déjà loin.

 

De l'averse aux beaux jours, de l'aversion à l'amour.

Mort d'une étoile dessinant sa toile sentimentale au sein de l'univers,

Véritable lieu des passions. 

Signaler ce texte