Neige

Christian Lemoine

L'éclat si clair des rires d'enfants accrochés aux branches comme guirlandes de fête ; cette clameur touffue et disparate claquant par écho entre les façades et les murs clos des propriétés. La rue blanche se livre aux insolences hirsutes époumonnées de froidure. Ainsi leur tapage se rue sur le sérieux crispé de messieurs compassés dans leurs souliers glissants. Ce chahut qu'on rencontre a diction brouillonne, langages confus, idiomes inventés du fond des gorges grandes ouvertes. Et comme les voix se confondent, bras et jambes, et corps se bousculent et se tumultent, ajoutant des talents d'ambidextre à horde inerme mais farouche, mélangeant en cohorte inextricable des couleurs de loups gris, d'isatis féroces, d'harfangs ébouriffés. Là-dessus, comme un aurige inébranlable, l'esprit serein des fatigues enneigées.

Report this text