Nuits blanchies

Mélanie Courtois

A mes chères insomnies...
Mes angoisses nouées aux plumes de l'oreiller
et mes rêves frappés par le mal du sommier.
 
Mes nuits tatouées par des milliers d'insomnies
et mes cernes qui roulent sous mon regard ternit.
 
J'aurais depuis longtemps pu compter les moutons
mais moi je n'ai trouvé que de pauvres chardons.
 
Le sommeil de l'enfant ne m'appartient point,
il est pour moi l'aiguille, dans sa botte de foin.
Signaler ce texte