Oblique

Myc Martin

"Nous sommes tous, un jour, le folklore de l'autre" - Kent Monkman

Le Camp

Être Camp - l'esthétique Camp


*


Dans le passé

Salons de Louis XIV 1638-1715, le mouvement décalé apparaît, brouille les genres entre masculin et féminin



Les nobles de l'époque admirent les artistes de l'Antiquité gréco-romaine et de la Renaissance, qui représentent parfois l'homme dans des positions non-viriles

Les Ignudi (1508-1512) de Michel-Ange, peints à fresque sur le plafond de la chapelle Sixtine, ...



Le Camp est une question d'habillement et de posture

La pose "contrapposto" se démocratise,

Le contrapposto ("opposé" - mot adopté de l'italien), plus rarement orthographié contraposto en français ou hanchement, désigne dans les arts visuels une attitude du corps humain où l'une des deux jambes porte le poids du corps, l'autre étant laissée libre et légèrement fléchie

"Le Doryphore" -Porte-lance- (440 avant J.-C.), de Polyclète (décédé vers 420 avant J.-C.)

"Le Satyre au repos" (360 avant J.-C.), de Praxitèle (395-326 avant J.-C.)

"Le Faune Barberini" - satyre endormi (IIIe siècle avant J.-C.)

Le "David" (1501-1504), de Michel-Ange (1475-1564)

Le Christ dans "la Transfiguration" (1518, inachevé), de Raphaël (1483-1520)



La pose passe à la postérité grâce au portrait de Louis XIV en costume de sacre par Hyacinthe Rigaud 1659-1743 :

"Louis XIV en grand costume royal", 1701, Paris, musée du Louvre

une main sur les hanches -subtilement inclinées-, la jambe légèrement pliée : l'homme abandonne sa représentation habituelle et accepte sa part féminine



Molière 1622-1673 théorise cette mouvance, explique qu'elle met en valeur "la théâtralité, la mascarade, l'exubérance"

L'art de valoriser l'artifice prend corps pour la première fois dans "les Fourberies de Scapin", de Molière (1671)

"Les Fourberies de Scapin". Pièce facile à monter, avec un décor sommaire. Forte empreinte de la comédie italienne (commedia dell'arte). Populaire (reproche de Nicolas Boileau 1636-1711), exagérations des caractères (reproche de Fénelon 1651-1715)

Scapin est le valet de Léandre, "habile ouvrier de ressorts et d'intrigue", il invente des stratagèmes hardis. Il cache Géronte dans un sac, lui donne de violents coups, feint de le protéger des spadassins lancés à sa recherche

La pièce a connu des débuts difficiles puis fut reprise avec un immense succès. Par la suite, l'une des pièces les plus jouées du répertoire théâtral français



Le Camp se développe au sein de l'Angleterre victorienne 1832-1901, de nombreux hommes sont arrêtés pour s'être grimés en femmes

Oscar Wilde 1854 - Paris, 30 novembre 1900 personnifie cette esthétique au cours de la seconde partie du XIXe siècle, dans une société puritaine où l'homosexualité est sanctionnée par la loi

"Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder"



Le 25 mai 1895, Oscar Wilde est condamné à deux ans de travaux forcés pour « grave immoralité », en vertu d'une loi interdisant l'homosexualité

Il est enfermé dans une cellule froide et exiguë de la prison de Reading, comté de Berkshire (ouest de Londres)

Ses biens sont confisqués pour payer ses frais de justice et ses dettes. Son épouse, Constance, se réfugie avec ses fils Cyril et Vyvyan en Suisse. Elle décide de changer de nom, afin d'éviter les problèmes, pour elle-même et ses enfants ("Holland" - nom toujours porté par les actuels descendants)



Février 1898-13 novembre 1900 - Brisé, Oscar finit ses jours à Paris, dans la solitude et la misère. Chambre miteuse, hôtel d'Alsace, 13 rue des Beaux-Arts, 6ème arrondissement. Affreux papier peint. Ses derniers mots auraient été :

"Ou c'est ce papier peint qui disparaît, ou c'est moi"



*



Le Camp est insaisissable, comme une amibe ou du mercure liquide

Esthétique difficile à définir, plus connue aux États-Unis qu'en France



Le camp, terme anglais probablement tiré du français « se camper » (« prendre la pose »), est utilisé par les historiens de l'art et les critiques culturels pour décrire à la fois un style, une forme d'expression et un regard, propres à la sous-culture gay masculine



*



1964, Susan Sontag 1933-2004

Susan Sontag, née Rosenblatt le 16 janvier 1933 à New York et morte le 28 décembre 2004 dans la même ville, est une essayiste, romancière et militante américaine



Le texte fondateur 1964 Notes on 'Camp'



1964, l'essayiste américaine Susan Sontag publie un essai qui acte l'existence de l'esthétique Camp

Susan décrit les éléments de cette esthétique sensible, comme la frivolité, l'ironie, le goût pour l'excessif, la fausse naïveté

Première intellectuelle à théoriser le mouvement : le Camp est le triomphe du style épicène" -androgyne, non variable selon le genre

"Le Camp est une femme qui évolue dans une robe faite de trois millions de plumes"

"Parler du Camp, c'est le trahir"

"C'est l'amour, de l'anormal, de l'artifice et de l'exagération. C'est la dépense stylistique, le triomphe du style androgyne et efféminé"

"La marque de fabrique du Camp est l'esprit d'extravagance. Une femme qui se promène dans une robe faite de trois millions de plumes, est Camp"

Le Camp est le dandysme à "l'âge de la culture de masse"

Un dandy est un homme se voulant élégant et raffiné, se réclamant du dandysme, courant de mode et de société venant de l'Angleterre de la fin du XVIIIᵉ siècle, mais aussi d'une affectation de l'esprit et de l'impertinence

Le terme d'excentricité -défini comme une manière d'être, notamment dans l'habillement et l'apparence, qui rompt totalement avec la règle du commun des hommes- a commencé à s'appliquer au comportement humain dans les années 1780

"L'extension la plus poussée, en sensibilité, de la métaphore de la vie vécue comme dans un théâtre"



*



Immense succès de l'essai de Susan Sontag, le Camp passe de l'underground au mainstream (grand public). Il se développe dans le show-business américain de la seconde partie du XXe siècle, grâce aux extravagances artistiques et stylistiques des artistes

Des projets télévisuels mythiques, fortement imprégnés de Camp, comme "Dallas" (1978-1991) ou "Dynasty" 1981), favorisent son essor dans la Pop Culture



Le mouvement va séduire l'Europe et sera théorisé par l'auteur français Patrick Mauriès -né en 1952- en 1979, dans "Second manifeste Camp". Il donne sa définition du style, pourtant indéfinissable selon ses propres termes :

"C'est une question de degré, de curseur, une manière de prendre les choses non pas au deuxième, mais au trentième degré. (...) La mode est bien sûr un lieu possible du Camp, mais le Camp implique aussi une certaine forme d'esprit, d'insouciance et d'irrespect"

Le Camp joue autant sur la forme, que sur le fond



Dans le domaine de la recherche, voir les travaux d'universitaires comme

Fabio Cleto - né en 1967 - professeur d'Italien et de littérature italienne - "Camp : Queer Aesthetics and the Performing Subject" (1999)

Le vocable queer qui convoque l'extravagance, le hors-norme, a longtemps été une injure homophobe, avant que les militants américains du mouvement gay, au début des années 1990, ne s'approprient ce terme pour se désigner eux-mêmes, et lui attribuent une connotation positive



Philip Core 1951-1989 - artiste et écrivain américain. Il a passé la majeure partie de sa vie en Angleterre - "Camp : The Lie that Tells the Truth" (1984)



Des couturiers jouent sur l'androgynie, deviennent les porte-drapeaux de ce courant, tel Jean-Paul Gaultier -né en 1952- ou John Galliano -né en 1960



Alessandro Michele -né en 1972- a repris le flambeau lors de sa nomination chez Gucci en janvier 2015. Point d'orgue, son défilé Spring / Summer 19, organisé au "Palace", lors de la Paris Fashion Week - septembre 2018

"Le Palace" -8, rue du Faubourg-Montmartre, 9e arrondissement- , emblème de la culture queer et drag des années 1980, lieu d'exubérance et de créativité. 1978-pendant 5 ans, club en vogue pour la culture underground, mythe, symbole, fête folle, nuit improbable

Night-club phare, à la charnière des années 70-80. A la fin des années 1970 un lieu mythique, très lié à la musique pop et à l'émergence de la culture gay

Opulence, entre excentricité et kitsch, inspiré des années 1970, avec des références à la Pop Culture -comme l'hommage à la chanteuse Dolly Parton

Dolly Rebecca Parton est une chanteuse de country et de pop, auteure-compositrice-interprète, musicienne multi-instrumentiste, actrice, écrivaine, scénariste et productrice américaine née le 19 janvier 1946 à Sevierville dans le Tennessee aux États-Unis



défilé Spring / Summer 19 : ... costume vert pomme, cardigan à rayures, trench-coat à carreaux, veste satinée, robe en peau de serpent, manteaux aux coupes extraordinaires, ...



*



Le "Camp" est le thème du MET Gala 2019

2019, exposition du MET Metropolitan Museum of Art, New York

"Camp : Notes on Fashion" - mai-septembre 2019

Andrew Bolton -Britannique, né en 1966 - commissaire d'exposition au sein de l'Institut du Costume du Metropolitan Museum of Art- décideur du thème du MET Gala 2019



Le Camp est aussi insaisissable qu'une amibe ou que du mercure liquide

Une définition courante le décrit comme une esthétique qui met en avant la superficialité et concerne le monde des gays et des travestis

Une histoire de pose, de performativité, de jeu et de déguisement

La performativité est le fait, pour un signe linguistique, de réaliser lui-même ce qu'il énonce ; le signe est alors « performatif ». Le fait d'utiliser un de ces signes fait advenir une réalité

Le Camp excède le carnaval burlesque et porte un message d'ouverture et d'acceptation

Le Camp ne peut être réduit à l'expression de l'homosexualité. Son champ d'expression est bien plus large. Imaginé en contradiction à la sobriété et au minimalisme stylistique, le Camp prône une exubérance positive et bien évidemment, l'acceptation de tous, qu'importe les origines, les goûts, les croyances

Le Camp est un terme parfaitement élusif -qui élude, esquive. Il s'emploie en anglais, comme nom ou adjectif

Une façon de voir le monde, autant qu'une manière d'être. L'humour, la générosité, l'exagération, la théâtralité, quelquefois l'excentricité

Style tout en ironie et en codes gay

Le trait majeur est l'ironie, une distance légèrement moqueuse sur les choses

Art qui exacerbe l'artifice et le mauvais goût



Dans le domaine de la mode, les collections jouent sur l'artifice et l'ironie

Un vêtement Camp a pour fonction de distinguer l'individu qui le porte, avec ambivalence : affirmer l'identité mais dès le XIXe siècle, le Camp est intrinsèquement lié à la communauté queer -étrange, peu commun, bizarre, tordu, oblique, intempestif. Depuis, tension : le Camp va de pair avec l'élévation individuelle, mais aussi avec l'expression d'une conscience collective, une esthétique de groupe

Susan Sontag a été critiquée pour avoir gommé les origines queer du Camp. Elle mentionne dans son essai qu'il se rattache à la culture gay mais n'en fait pas la source. Une traîtrise, pour certains lecteurs 

Depuis sa première description en 1964, la notion a évolué : en 1964, le Camp était synonyme d'une certaine sensualité, il était incarné par des stylistes et couturiers -André Courrèges 1923-2016, Pierre Cardin 1922-2020, la période baba cool (années 1970) d'Yves Saint-Laurent 1936-2008, ...

Aujourd'hui, le Camp prend des accents plus spectaculaires



Ce style émerge systématiquement dans les périodes d'instabilité et de polarisation de la société. Dans les années 1960, 1980 ou actuellement, il conteste le conservatisme par la subversion, le pastiche

L'époque actuelle est très camp ; le mouvement vient de l'Italie, des Etats-Unis et du Royaume-Uni, trois pays où la droite conservatrice domine



MET New York, exposition pied-de-nez adressée aux conservateurs et aux recteurs de la soi-disant bien-pensance, dont les idées gagnent malheureusement du terrain aux quatre coins du monde



Les organisateurs de l'évènement le plus en vue du printemps 2019 ont fait un choix fort et assurément politique. Un succès pour les amateurs de mode et les curieux du monde entier qui ont admiré des outfits (tenues), plus fous les uns que les autres :

ailes d'ange, robe Cendrillon, robe aux millions de plumes, mille visages, look androgyne, Jared Leto -né en 1971- en robe avec sa tête sous le bras, ...



*



Icônes queer et Camp. Le Camp antiquisant. Usages des références à l'Antiquité dans l'esthétique Camp, comme

"Laocoon et ses fils", la figure du père, bras levés

Vers 40 avant J.-C. - le groupe du Laocoon est une copie romaine en marbre d'une sculpture grecque antique en bronze représentant le prêtre troyen Laocoon -"celui qui comprend le peuple"- et ses deux fils attaqués par des serpents. Elle est conservée au musée Pio-Clementino, au Vatican, dans la collection Vaticane, Belvédère. Elle est en marbre à grain fin


Laocoon est l'un des protagonistes de l'épisode du cheval de Troie ; il met en garde ses compatriotes, en vain : "Timeo Danaos et dona ferentes" - "Je crains les Grecs, même lorsqu'ils font des cadeaux" (Virgile, Enéide)

Deux serpents monstrueux viennent de la haute mer, mettent en pièces Laocoon et ses fils. Les serpents se réfugient dans le temple d'Athéna, se lovent au pied de la statue colossale. Alors rassurés, les Troyens font entrer le cheval au sein de la cité



El Greco, "Laocoon", 1604/1608–1614



Pierre et Gilles, "Mercure" (2001) - "Apollon" (2005) - "Narcisse" (2012) - "Oreste" (2013) - ...



*



2014 - exposition au musée d'art contemporain, château de Rochechouart (Haute-Vienne)

Kent Monkman. L'artiste en chasseur

Né en 1965 à St. Marys en Ontario, artiste canadien amérindien d'ascendance Cree, anglaise et irlandaise. L'un des artistes les plus doués et cotés de sa génération

Il se réapproprie et détourne une histoire coloniale qui a occulté les spécificités sociales et culturelles des premières nations amérindiennes. Il reprend des formes classiques et actuelles de l'art, dynamite les schémas habituels, ceux de l'art dit occidental, comme ceux des Premières Nations

Son double fictif est l'excentrique Miss Chief Eagle Testickle. Son extravagant alter ego drag queen lui permet de battre en brèche avec ironie les récits historiques convenus, de perturber les identités politiques, nationales ou sexuelles

Miss Chief est une personne du troisième genre. Diva outrageuse, elle donne un coup de pied à l'histoire coloniale avec ses mocassins stilettos. Dans beaucoup de cultures aborigènes, le créateur est un trickster (fripon, farceur) qui bouscule et déstabilise ce qu'il crée



Parodiant les mythes du western, Miss Chief nous rappelle que

nous sommes tous, un jour, le folklore de l'autre



Une installation musicale et dansée propose une interprétation contemporaine d'un rituel autochtone traditionnel, l'apparition du Berdache -terme connoté péjorativement, l'étymologie fait référence à un gay passif ; préférer bispirituel, bispiritualité

Individu, chez les Nord amérindiens, qui ne se considère pas comme un être masculin ou féminin. Il appartient à un troisième sexe

Personnage féminin-masculin doté de pouvoirs chamaniques. Son existence et ses mœurs, usuelles pour les Premières nations, ont surpris et scandalisé les explorateurs de l'Ouest américain, dont le peintre George Catlin 1796-1872

"Dance to the Bernache", 1835-1837



(Bispiritualité - Two-Spirit - personnes non genrées) Certaines nations autochtones d'Amérique du Nord considèrent qu'il existe au moins quatre genres :

hommes masculins,

femmes féminines,

hommes féminins,

femmes masculines



Des rôles particuliers peuvent être attribués aux bispirituels, comme

transmettre l'histoire orale ;

voir l'avenir ;

conseiller matrimonial (car il connaît le cœur des deux genres et sait les réconcilier).

organiser les mariages ;

donner les prénoms ;

créer la poterie ;

créer les coiffes de plumes ;



L'œuvre de Kent n'interroge par seulement l'histoire postcoloniale. Elle reflète avec acuité la réalité actuelle et l'hybridation des cultures, à l'ère de la mondialisation



*

  • J'avoue ne pas avoir tout lu, mais ce qui m'a scandalisée, c'est le triste sort d'Oscar Wilde. Hélas, de nos jours, il existe encore des esprits butés et des peuples bien trop imprégnés de religion vivant comme au moyen âge !

    · Ago 5 months ·
    Louve blanche

    Louve

Report this text