ode aux seins

menestrel75

ceint sain sein saint
Ceint de ses seins
Si ronds, si pleins
Gonflé de sa jeunesse
Tendue de promesses
Pommes rondes
Pleines de rêves
Son souffle qui les gonfle
Soulève lentement ses monts
J'écume et je fonds
Je me transforme en démon
Je tends vers eux un désir
pas plus fort qu'un soupir
Ses seins dans ma paume
Rayonnent comme des torches
Dont les flammes se dressent,
impudiques et fières
Toute la nuit, elle éclaireront le secret de nos ébats
Dans ses bras, je serai
dans les bras de la déesse
Sa force rayonnera en moi
Nos chants s'uniront
Ils dresseront les voutes d'un palais magnifique
Empli de soupirs, de souffles
Étoffe de notre manteau
Deux peaux nous envelopperont
De l'eau s'en écoulera,
A nos pieds une rivière s'enflera
Elle déborde, elle nous emportera
Nous nous retrouverons sur les berges
D'une mer, son sable si doux, si chaud
Nous servira de lit
Elle lira peut-être ces mots
Elle pleure et oublie
Lisez ces mots
Lisez les je vous en prie
Signaler ce texte