Parfum couchant

James Px.

Je suis là
Attiré par son parfum

Contemplons par la fenêtre
La ferveur du couchant
Sur la mer de nuage
Qui m'invite à peindre
L'aveu du crépuscule
Sur le sel de sa peau

La flamme brûle sous tant d'éclats

Accordé à la flanelle de l'édredon
Je conserve un morceau de soleil
Jusqu'à l'infini de sa clarté
Sur la paume de mes mains
Pour qu'elles n'oublient pas
De caresser ses faiblesses
Sous le miel de nos regards

Grands ouverts
Les cœurs sont prêts
La nuit succombe
Au clair de la lune
Je vois l'ombre de sa chevelure
L'effluve glisser
Sous le pont de l'ivresse
Se noyer à l'adresse
De mon feu follet

Le ciel se voûte à l'insaisissable
La peau gorgée de baisers
S'essouffle sans retenue
Lentement
Nos veines se colorent
Les astres décrochent
Des cris se libèrent
Descendent à terre
Devant nos lèvres
Tourbillonnantes
Encore un arpège
Jusqu'à l'explosion
Quelques larmes

Nous avons gagné ce silence
Sans aucuns bleus
Sous hautes fréquences

Je suis là
Ensorcelé par son parfum

Report this text