Paul Éluard

julien-greco


Je pouvais tout et je ne pouvais rien
Je pouvais tout aimer mais pas assez.

*

... Je t'aime je t'adore toi
Par-dessus la ligne des toits
Aux confins des vallées fertiles
Au seuil des rires et des îles
Où nul ne se noie ni ne brûle
Dans la foule future où nul
Ne peut éteindre son plaisir
La nuit protège le désir ...

*

Je n'ai vraiment plus besoin d'ailes
Pour calciner ma pesanteur.

*

L'homme navigue et vole il dénoue la distance
Il élude son poids il échappe à la terre.

*

Un seul toit unit tous les ciels
Chaque maison n'est qu'un caprice.

*

... O solitude simple
O négatrice du hasard charmant
J'avoue t'avoir connue ...

*


Report this text