Pax Humana (1)

ixo

Un nouvel ordre mondial

Pourquoi ?

La justice économique n'est pas là et la colère gronde.

L'harmonie écologique n'est pas là et la catastrophe s'accélère.

L'écologie comme priorité n'est pas aujourd'hui possible parce que l'instabilité économique est telle que les populations de la Terre doivent d'abord parvenir à survivre au quotidien. Et quand on a sa survie en tête, il n'y a de place pour rien d'autres.

Et je suis persuadé que beaucoup d'humains souhaiteraient vivre en harmonie écologique, sauf que leurs priorités sont ailleurs, puisqu'ils n'ont aucune garantie de pouvoir assurer leurs besoins primordiaux.

Et la révolte gronde !

Et la réponse des élites n'est que répression dans les dictatures et foutage de gueule dans les démocraties.

Le Président français Macron a dit « Make the planet Great again » et son ministre de l'écologie a démissionné quelques mois plus tard.

Les élites mondiales ne sont ni capables de proposer un nouvel ordre mondial, ni capables de proposer un modèle économique qui soit juste pour tous et respectueux de l'environnement.

Ils sont rivetés à un mode de pensée obsolète et grabataire, et ne sont même pas capables de se rendre compte qu'ils auraient les moyens de construire un monde bien plus sain.

 

Qu'est-ce qui bloque les élites à penser une société respectueuse de la dignité humaine et de l'harmonie écologique : les rivalités internationales et la quête de pouvoir sans limite de certains humains.

La guerre, qu'elle soit économique, frontale, souterraine, terroriste, mafieuse, la guerre empêche toute réforme de la société, car la guerre devient la priorité absolue et elle absorbe le maximum de richesse pour constituer une armée et des services de renseignement et pour constituer une élite qui finance et garantit l'ordre social.

L'enrichissement sans limite d'une élite est né de la guerre et de la nécessité de créer une force défensive toujours plus forte que celle du voisin. L'élite est né de devoir financer cette force. Et il a toujours été important de se protéger de son voisin parce que certains humains trouvent légitime de voler : pourquoi travailler quand je peux piller ? Pourquoi ne pas violer la loi, si je deviens suffisamment riche pour en être épargné ?

Or, cette économie de l'enrichissement sans limite ne peut que créer l'injustice sociale, il ne peut pas y avoir de riches sans pauvres. Les élites légitiment leur appropriation des richesses et des pouvoirs politiques pour assurer l'ordre social, mais leur seule existence créé une injustice sociale qui génère du mécontentement social.

Le serpent se mord la queue.

Pour nos ancêtres, la légitimité d'une élite était naturelle, puisque rien ne pouvait garantir à un peuple qu'un de ses voisins ne l'envahissent pas. La guerre était forcément la priorité absolue.

Et comme certains n'ont aucun scrupule à transformer d'autres humains en esclaves, non seulement il fallait se défendre, mais la gloire du souverain ou celle de la nation a conduit beaucoup de peuples à envahir leurs voisins, à les transformer en esclaves, à se comporter comme des nazis :

« Mon peuple est supérieur au tien et je te domine par la force ! »

Ce qui est dit être les heures de gloire d'une nation, sont ces moments où elle a envahi d'autres peuples !

Même la France des Droits de l'Homme a mené une politique de conquête coloniale en asservissant un tiers des peuples de la Terre, même les Chrétiens qui marchent pourtant sur le chemin de Jesus, ont transformé les autres peuples en esclaves.

L'Histoire de l'Humanité est une histoire nazie où une élite a asservi sa population pour se doter de la puissance de conquérir les autres peuples. Et il leur a suffit de donner des privilèges à quelques uns pour avoir du soutien parmi leur peuple et il leur a suffit de mener une politique de la répression et du contrôle moral pour faire taire ou détruire toute rébellion.

 

Or, nous avons désormais conquis toute la planète et il est impossible à une quelconque nation d'envahir son voisin. Et des guerres comme celles entre l'Iran et l'Irak ou celle des USA contre l'Irak nous montrent bien que le résultat de nos guerres est désormais un champ de ruine, des peuples dévastés et un chaos qui alimente toutes les folies meurtrières que font naître le désespoir.

Le temps de la guerre est terminé.

Pour nos ancêtres, la guerre était un moyen d'assurer plus de stabilité régionale, comme la Pax Romana ou un moyen d'assurer la prospérité comme les conquêtes coloniales européennes.

Mais il n'y a plus rien à conquérir, sur Terre. Et plus aucun peuple n'est prêt à se laisser conquérir, comme nous l'a enseigné la décolonisation post deuxième guerre mondiale.

De plus, le coût de la guerre est supérieur aux gains de la guerre, comme nous l'a montré la guerre en Irak de 2003 qui a générée la crise économique de 2008.

Par des dépenses militaires folles, par une déstabilisation des équilibres économiques globaux, par une dévastation des infrastructures qu'il a fallu reconstruire, la guerre en Irak de 2003 a créé la crise financière de 2008. Cette crise financière qui a permis aux USA de renflouer leur caisse, en créant la fausse crise de la dette publique, en assaillant l'Europe sur les questions d'endettement public, alors que les USA ont une dette des plus colossales et qu'ils n'ont rien fait pour la résorber.

Voilà où conduit la guerre aujourd'hui !

Tout ça parce que les USA veulent avoir le contrôle du prix du pétrole en contrôlant l'Iran et l'Irak, les principaux détenteurs des ressources pétrolières.

Et le drame est total, parce que pour y parvenir, ils soutiennent aussi l'accès au pouvoir des pires humains, des personnes prêtes à transformer leur pays en camp de travail et en prison morale, des personnes capables du pire pour faire partie de ceux qui habitent dans des palais avec pleins de domestiques pour leur servir la soupe.

C'était la règle du jeu de nos ancêtres, sauf que pour nos ancêtres ce jeu générait de la prospérité au moins à moyen terme, alors qu'aujourd'hui cela ne génère que du chaos.

 

Je n'ai rien contre les USA, ils font le jeu qui a été le jeu de nos ancêtres depuis au moins quatre mille ans. Sauf que ce jeu n'est plus possible, ni pour les USA, ni pour quiconque.

L'état de chaos qui règne au Moyen-Orient et dans certains pays d'Afrique est le résultat d'une politique de la domination par les puissances occidentales depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Une politique qui instaure des régimes autoritaires pour avoir des ressources à bas prix, une politique qui sème le chaos pour s'assurer quelques années de croissance économique.

Et les occidentaux ne sont plus capables de maitriser le chaos qu'ils ont généré en installant des mafieux au pouvoir de la plupart des pays ayant des ressources stratégiques pour l'armement ou l'économie.

Et ils ne sont pas les seuls à générer du chaos : la course à la puissance de la Chine actuelle est entièrement financée par une catastrophe écologique colossale : la pollution en carbone de la Chine est insoutenable pour le climat mondial et la désertification du pays est colossale.

Et elle est en train de vendre du rêve à des pays pauvres en leur faisant miroiter des richesses, alors que la Chine est en train d'installer ses excédents de populations partout où les dirigeants assoiffés de pouvoir la laissent faire.

Et la seule légitimité de cette pollution sans limite et de ces pratiques économiques est une course à la puissance, une course à la gloire de la Chine, comme l'exprime son président Xi Xinping qui dit vouloir refaire de la Chine la puissance mondiale qu'elle a toujours été, dans le passé.

 

Le jeu de la guerre et le jeu de la puissance sont en train de dévaster l'écologie planétaire et sont en train de transformer la Terre en un grand camp de travail où tout le monde doit vivre un enfer toujours plus atroce et cela, afin que certains pays puissent satisfaire une ambition de gloire et de puissance.

Nous ne pouvons plus nous comporter ainsi.

Or, nos élites ne semblent pas capables d'imaginer un monde sans ennemi !

Pourtant, un autre chemin est possible.

Un monde sans chômage est possible, une humanité en paix est possible, une humanité qui vit en harmonie écologique est possible, c'est la proposition de civilisation que je vous propose.

Cet ouvrage, Pax Humana, décrit un nouvel ordre politique, économique et moral pour l'humanité.

Un nouvel ordre mondial qui garantit à tous l'accès aux besoins essentiels et aux conforts de la civilisation et aussi au droit de disposer de temps libre pour vivre notre vie comme bon nous semble.

Or, comme il ne suffit pas aux élites d'entendre des discours pour vouloir entreprendre les changements nécessaires, il est nécessaire de créer un nouveau rapport de force pour les amener à sortir de leurs bulles idéologiques et de leurs lubies de gloire et de domination.

Sir Ulysse Premier, le Porteur de Trône

Premier Sir-Empereur de la Civilisation Humaine du Système Solaire

Report this text