Pax Humana (3-1)

ixo

Changer de modèle économique

Il n'est pas difficile de constater que l'état du monde est catastrophique : catastrophes écologiques balayées des priorités par le dérèglement climatique, dérèglement climatique balayé des priorités par les crises économiques, crises économiques balayées des priorités par l'immigration, immigration massive générée par les politiques coloniales des puissances mondiales, justifiées pour alimenter le dieu de la croissance économique qui grâce à ses super pouvoirs génère de la richesse, richesses pourtant insuffisantes à résorber le chômage planétaire.

 

Ça va mal !

Et peu sont ceux qui pensent différemment !

 

Un autre monde est-il possible ?

Un monde qui respecte la dignité humaine est-il possible ?

Un monde qui permet l'harmonie écologique est-il possible ?

Un monde sans chômage est-il possible ?

Oui !

Mais ce monde est à construire et soit les élites planétaires nous aident à le construire soit il faudra leur faire comprendre qu'elles ne peuvent plus décider de tout pour assurer la puissance et la gloire des nations et de leurs élites.

Quel est donc ce monde possible où la dignité humaine et l'harmonie écologique sont au cœur des processus économiques, politiques et moraux ?


Critique de l'ancien monde


Le travail pour financer sa vie, mais qui décide des gains du travail ?

Comment se fait-il que certaines personnes ne puissent pas satisfaire à leurs besoins alors qu'ils travaillent, voire qu'ils travaillent beaucoup. Il n'est même pas utile de parler de leur possibilité de satisfaire leurs envies, tant leurs rémunérations sont basses.

Comment est-ce possible ?

Qui laisse faire cela ?

Qui organise cela ?

Qui légitime cela ?

Vous ?


La valeur d'une monnaie est décidée, ce n'est pas une loi de la nature

La valeur d'une monnaie est décidée et sa valeur n'a d'importance que pour les humains.

Vous pouvez laisser tomber un billet de banque par terre, aucun animal ne va vous le prendre, parce qu'aucun animal n'en verra l'utilité. Alors que si vous laissez tomber votre repas, bon nombres d'animaux viendront vous le prendre.

C'est peut-être parce que certaines choses sont naturellement plus importantes que d'autres.

Comment se fait-il que la valeur d'une monnaie ne soit pas indexée sur sa capacité à permettre à toute personne qui fournit sa part de travail, d'avoir suffisamment pour satisfaire ses besoins et ses envies ?

Alors même qu'ils travaillent et fournissent leur part de la création de richesse ?


Critique du modèle financier d'investissement

Aujourd'hui, il n'y a qu'un seul mot d'ordre : attirer des investisseurs !

Il n'y a aucune possibilité de développement économique sans investissement monétaire, d'après le discours officiel.

Or, les investisseurs ont besoin d'un retour sur investissement, plus ou moins rapide et plus ou moins rentable.

Donc personne ne va financer la paix mondiale, puisque il n'y a aucun retour sur investissement possible à financer un tel projet !

Comment peut-on privatiser la dignité humaine pour que des investisseurs s'y intéressent ?

Tant d'innovations ne sont pas financées parce qu'elles n'ont pas de rentabilité financière, alors qu'elles seraient une amélioration des conditions de vie humaine, comme la paix mondiale.


Critique du modèle de la croissance économique 

La croissance économique est  un modèle idéologique qui fait croire qu'il n'y a aucune limite et que la capacité à générer des richesses est infinie. Avec un énorme flou sur la définition de la richesse.

Les partisans de la croissance à tout prix nient que les ressources sont limitées et rejettent d'investir dans le recyclage qui est pourtant la solution à la pénurie de matière première.

Ils nient l'urgence écologique, alors qu'il est difficile de ne pas en voir tous les effets.

Et ils ne jurent que par un système basé sur le crédit, alors que le crédit est de la création de valeur ex nihilo, valeur basée sur l'accord de quelques personnes suite à une réunion.

Ils nient la réalité et font reposer la vie de populations entières sur quelque chose qui n'existe pas : le crédit. C'est une religion ?


L'outil devient l'objectif

Notre système économique est devenu l'objectif suprême de l'humanité.

La croissance économique est l'objectif de toute société et tout ce qui est décidée dans la société doit obéir aux ordres de la croissance économique.

C'est comme si un charpentier donnait plus de valeur à ses outils qu'aux charpentes qu'il construit.

Quand les décideurs confondent les outils et les objectifs, c'est soit qu'ils sont stupides, soit qu'ils ont un autre agenda en tête, comme préserver leur position sociale.


Les priorités sont floues et c'est la fuite en avant

Du coup, avec un système qui marche sur la tête, il ne faut pas s'étonner que les décideurs du monde nous amène à foncer droit dans le mur.

Les priorités n'étant pas que tout le monde puisse satisfaire à ses besoins, il est normal que l'ensemble des décisions prises soient totalement fantasques.

C'est comme en mathématiques, quelques que soient vos démonstrations, si vos axiomes sont faux, vos démonstrations le sont aussi.

Et comme les décideurs actuels sont surtout motivés par le fait de faire partie de l'élite et qu'ils n'ont jamais réfléchi à construire un monde qui respecte la dignité humaine, il est normal qu'il soit désemparé face au marasme mondial actuel et que leurs solutions soient la fuite en avant.


Bref, rien de neuf !

En fait, tout est comme cela a toujours été.

L'élite traite sa population comme un bétail qui la nourrit.

Comme dans tout système despotique qui se respecte, où la vie des humains passent après les intérêts supérieurs des Etats.

Et les intérêts supérieurs des Etats sont de maintenir une élite en place et de faire en sorte de pouvoir nuire à ses voisins, voire d'essayer de les réduire en esclavages, afin d'avoir toujours plus de puissance et de pouvoir toujours mieux contrôler le bétail humanité.

C'est pour cela que la dignité humaine n'a aucune place dans la plupart des pays que ce soit économiquement, politiquement ou moralement.

Alors pour ce qui est des valeurs morales écologiques, vous comprenez bien, qu'ils sont à des années lumières de les considérer.

La meilleure façon de faire rire un despote est de lui dire que l'amour est une valeur morale centrale dans la vie humaine.

Vous êtes sûr de lui offrir une bonne rigolade avec ses amis, lors de leurs soirées privées.


Une économie des gloires sans limite, les nouveaux Achilles

Il y a même des humains qui sont fiers d'être les plus riches de la planète, alors qu'ils possèdent autant que certains pays de la planète.

Alors même qu'ils vivent dans une démocratie, alors même que la base de la démocratie est l'équilibre des pouvoirs, alors même que leurs richesses excessives sont source de déstabilisation des équilibres démocratiques, alors même que c'est grâce à cette démocratie qu'ils ont pu entreprendre en toute liberté.

Des petits enfants fiers d'attirer toute l'attention à eux, qui vous racontent o combien ils sont important pour leur pays.

En même temps Achille le glorieux, dans les temps antiques, n'a-t-il pas tiré sa gloire d'aller tuer des gens et d'être le plus habile à le faire ?

Il y a-t-il quelque chose de plus important que la gloire ?


Des fragilités sociales fruit de la guerre économique

Notre monde et la vie quotidienne des humains est aujourd'hui à la merci des guerres économiques et certains se retrouvent sans la possibilité de financer leurs vies quotidiennes, parce qu'à l'autre bout de la planète, quelqu'un a voulu se payer une tranche de gloire ou un produit de luxe et qu'il a spéculé comme on joue au poker.

Une politique des bas prix est appliquée dans tous les domaines, dévastant toute l'économie mondiale en légitimant d'avoir des pays entiers dédiés à produire ces produits à bas prix, transformant la vie de millions de personnes en esclaves de la politique à bas prix.

On vend aux populations occidentales de la stabilité économique financée par des pays entiers d'esclaves, sans pour autant que la stabilité économique soit là, même dans les pays occidentaux.

Peut-on parler d'un système défectueux et amoral, dans ces cas-là ?


Des fragilités sociales fruit des innovations technologiques

Et pour renforcer tout l'édifice de la soi-disant stabilité économique, nous avons aussi la possibilité de voir des métiers entièrement dévastés par les innovations technologiques.

Les innovations technologiques ne sont pas un mal, ce qui est un mal, c'est de n‘avoir nulle part parmi les élites du monde, l'initiative de créer des modalités économiques qui compensent les tsunamis des révolutions technologiques.

En fait, le grand souci de l'humanité, c'est que les élites n'ont jamais pris en compte le respect de la dignité humaine et que le plus important à leurs yeux est la stabilité économique et non l'humanité.


Construire un autre modèle économique : les priorités humaines

Et si nous repensions les priorités ?

Et si nous construisions un modèle économique qui sert l'humanité avant ses élites ?

Pensez-vous que ce soit possible ?

Ou bien avez-vous perdu tout espoir et avez-vous décidé que votre vie n'était que misère et souffrance ?

Ou bien faites vous partie de ceux qui sont à l'abri d'un système économique inégalitaire et vous vous moquez du malheur des autres, tout en tenant des discours empathiques ?

Ou bien vous vous foutez tout simplement de tout, vivant votre petit voyage égotique, entre la naissance et la mort, ayant déjà tant à faire avec tous vos petits problèmes existentiels ?

Dans notre système économique actuel, de toutes manières, je ne reprocherai à personne de faire comme il peut, puisque nous sommes tous les esclaves de la création de richesse et que nous travaillons comme des dingues, laissant peu de temps libre  pour s'occuper des enfants et de ses relations sociales.

C'est pourquoi je souhaite une nouvelle répartition du travail, une répartition qui libère les humains de la création de richesse afin qu'ils aient le temps de s'occuper d'écologie et de justice.


Suite dans l'article Pax Humana (3-2)

Report this text