Pensée

James Px.

Chacune de nos particules

Œuvre à construire

Ses propres métastases

Ne pas croire à tout ce que j'entends

Soulage mon angoisse

Comme mes pensées bleues

Sèment toujours le bonheur


Quand honorer les promesses de la vie


Ombre silencieuse

Qui marche dans le clair-obscur

Titube et s'effondre

Personne ne la relève

Pourquoi cette lassitude

Qui ne devrait pas exister


Elle se redresse

Et piétine à pas aveugle

Les brûlures de son époque

L'asphalte sanguinolent

Des slogans barbares et inconscients


Derrière elle

Quelqu'un marche en cadence

Elle avance

Il avance

Elle court

Il court


Tout est vivant et délibéré


Elle se retourne

Personne


Quand l'un cherche l'autre

Comment l'âme creuse le visage

Comme un alphabet

De sons et de maux

Violents et doux

Une aspiration qui prétend

Que le temps à lui seul

Soignerait tous les symptômes


Le temps est neutre


Elle essaie d'aller plus loin

Détacher le nœud

Ce nœud qui l'étouffe

Plus un souffle


La vie écoute les éléments


La mort

Clarté silencieuse

Qui marche dans les ténèbres

Report this text