Pensée sur le "choc des civilisations"

Damien Nivelet

"Le fanatisme est la seule forme de volonté qui puisse être insufflée aux faibles et aux timides." Niestzche.
La pertinence de cette phrase se confirme à la confrontation avec la réalité sociale et culturelle d'aujourd'hui. Les médias nous parlent beaucoup du fondamentalisme islamiste, mais ils "oublient" les fondamentalistes chrétiens et juifs. Les trois grandes religions monothéistes qui, soit dit au passage, sont censées adorer le même Dieu, se préparent à une guerre sans merci qui laissera probablement le monde exsangue. Ce concept (nommé le "choc des civilisations") théorisé par un certain Samuel Huntington en 1996, prédit une guerre civilisationnelle basée sur des oppositions culturelles, et non plus sur des rapports de force géo-politiques traditionnels. Je n'adhère pas vraiment à de tels propos mais force est de constater un retour en force du fait religieux dans ce qu'il a de plus extrême dans nos sociétés. Pour grossir le trait, on revient au Moyen-âge... Les religions (dans ce sens), les nations sont l'expression de nos pulsions tribales, une névrose infantile de l'humanité. Les démocraties sont noyautées de l'intérieur par ces instincts primaires, bien utiles pour des démagogues de tous poils. Le combat pour le progrès n'est jamais terminé. En 1989, certains se croyant vainqueurs ont décrété "la fin de l'Histoire", le combat entre le monde capitaliste et le monde "communiste" (les guillemets sont importants, Marx n'avait pas planifié cette boucherie totalitaire loin de là, ma théorie étant que ses concepts ont été dévoyés par Lénine d'abord et tous les révolutionnaires d'après ont suivi le modèle léniniste, hélas mortifère) ayant tourné à l'avantage du premier, qui est également un totalitarisme (mais qui ne s'assume pas en tant que tel, la police de la pensée étant plus subtile et vicieuse dans nos démocraties, il suffit de voir le nombre de milliardaires qui possèdent des médias d'influence rien qu'en France - d'où leur pouvoir de nuisance sur les opinions publiques-)... L'économie mondiale étant dopée par les guerres, pourquoi pas la guerre de civilisations après tout? Et il y a une convergence des luttes (formule généralement utilisée à ce que l'on nomme communément "l'ultra-gauche") entre ces phénomènes cités précédemment. Un lavage de cerveau via médias interposés qui construit des esprits faibles, porte ouverte au fanatisme et donc à la préparation de ce soit-disant choc. Il suffit de regarder la télévision dans son ensemble (à part quelques exceptions qui existent encore heureusement comme la chaîne Arte par exemple) qui est quasi-Brejnevienne (partout les mêmes informations, les mêmes "analyses", les mêmes "experts" invités sur les plateaux). Bref, tout ça pour dire qu'un monde pas terrible se prépare dans les années à venir, à moins d'un sursaut démocratique réel, ce qui me laisse sceptique, j'avoue.

  • Et si l'on rajoute que le QI des plus jeunes baisse, que l'augmentation de la taille et l'espérance de vie stagnent, et que les ressources se tarissent, il y a tous les ingrédients pour envisager des lendemains qui chantent le dernier requiem.

    · Il y a 5 mois ·
    30ansagathe orig

    yl5

Signaler ce texte