petites pièces

Susanne Dereve

https://ecritscrisdotcom.wordpress.com/




Pigeons

roucoulements du matin

tendresse

 

et le sommeil qui fuit

paresse

je reste au lit

 

             *

 

Soleil

c'était hier sous l'érable

chaleur    ombre

mêlées

 

sommeil d'après-midi

bonheur d'été

 

             *

Roses blanches, roses rouges

auxquelles la chaleur sied

les hortensias bleus ont fané

 

L'orage gronde et rien ne bouge

 

             *

 

Mais ce matin

fraîcheur et pluie

le bleu a disparu de la palette

 

tout est gris

C'est au loin que  l'orage a fui

 

              *

Changement de décor

dans mon tout petit monde

que Lodge me pardonne

mes emprunts

 

Ce n'est pas  la brume

qui monte

 

ce sont les vapeurs de la terre

et ses parfums

 

              *

 

Un espace un silence

demeurer ainsi

dans l'instant 

vide de sens

 

Espérer que l'éclat du soleil

ne le dérobe pas

 

ni le pas qui s'approche

ni la porte qui s'ouvre et grince

sur ses gonds

sursaut

 

Chercher le silence profond

même la nuit est un fardeau

 

              *


Illustration : Theodore Earl Butler  (Lili Butler in Claude Monet's garden
 1911)



  • et une digression... ! Une !

    ------------



    Assis sur les nuages,
    des petits dieux s'ennuient .
    Chacun s'occupe comme il le peut ,
    certains réparent les tuyaux
    ( ceux qui font la pluie ),
    d'autres la couleur
    qui est derrière l'horizon ,
    cachée à notre regard...

    En général, ils cultivent le secret;
    ne parlent que peu
    et confisquent le soleil,
    quelques heures ,
    pour le placer ailleurs
    dans l'univers
    en restant suspendus
    sous le zodiaque vide de sens.

    Alors pour nous,
    la nuit est un fardeau ,
    qui pèse sur nos paupières.
    On ne se rappelle même plus,
    de l'odeur enivrante
    des tilleuls en fleurs ;
    les rêves peuvent à tout loisir
    s'échapper de nos corps endormis.

    C'est la porte ouverte
    aux terreurs nocturnes,
    et aux démons
    qui font grincer les portes,
    car eux n'entretiennent jamais les gonds,
    et les fleurs se ferment
    sans l'émerveillement
    d'une âme d'enfant .

    Quand les petits dieux reviennent
    ils s'étirent en soupirant
    cela coïncide à l'aube ;
    ils se souhaitent une bonne journée :
    c'est la moindre des choses
    avant de reprendre l'activité
    ( cela permet d'éviter les conflits
    en pariant sur leur éternité )

    -
    RC

    · Il y a 2 mois ·
    Another flying machine     ( zouing machine)

    Re Chab

    • Une de plus ..
      Heureusement tu as écrit : Alors pour nous, car je me demandais si tu faisais partie des Dieux : )

      · Il y a 2 mois ·
      Photo

      Susanne Dereve

    • peut-être... mais des tout petits .. !

      · Il y a 2 mois ·
      Another flying machine     ( zouing machine)

      Re Chab

    • : ) heureusement que tu m’as répondu , je ne trouvais plus ton poème …

      Je ne me souviens plus du parfum des fleurs du tilleul
      - Il y en avait un, chez nous, lorsque j’étais enfant -

      Nous les récoltions au début de l’été avec leurs bractées pâles
      de papier froissé
      pour les jeter dans l’eau bouillante une fois séchées

      Je n’aimais pas la saveur fade de la tisane
      son goût de foin, ni ses reflets d’or blanc

      mais le sucre y fondait joliment
      Je le regardais s’effondrer pierre à pierre,

      comme s’écroulent les châteaux de sable,
      comme se disloquent des rêves éphémères,

      comme meurent les mots à la fin d’une phrase
      d’un vers ou d’un roman

      On ne sait pas s’il faut les relire une fois de trop
      ou s’il faut refermer le livre doucement

      · Il y a 2 mois ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • Je retiens le pessimisme d'un texte où tout commençait bien mais commençait seulement.

    · Il y a 2 mois ·
    Photo 1 orig

    Alain Balussou

  • Quelle belle philosophie, loin des théories, des à priori....Ecouter, regarder... c'est sans doute la clé ; mais qui le veut-il encore seulement ? Bonne journée !

    · Il y a 2 mois ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • philosophie je ne sais pas , mais ne sois pas si pessimiste sur "ton prochain" on n'est peut-être pas si seuls à "regarder" ! Bonne journée aussi !

      · Il y a 2 mois ·
      Photo

      Susanne Dereve

Signaler ce texte