Pluie

nigmalevagabond

Mes émotions ruissellent en de fines gouttelettes,

S'évaporent sous un soleil que j'imagine macabre,

Dans la fumée s'enroulent des souvenirs nettes,

Chacun formant sa propre branche d'un arbre.


Cet arbre, je l'imagine être ma veine et peinible vie,

Les bons souvenirs tombant de ses fines branches,

Alors que sur lui s'acharne cette maudite pluie,

Je vois mon âme et mon bonheur coupés en tranches.


Allongé sous cette majesté qui se désagrège,

Je me prends a penser à cette vile imposture,

Quand peu a peu le poids dans mon coeur s'allège,

Ne laissant rien, pas même des restes de fioritures.


Mes larmes se mêlent a cette pluie libératrice,

Emmenant au loin ce qui avait l'air d'un cauchemar,

Tombant comme mes douleurs que je veux impératrices,

Il est maintenant temps pour moi de dormir, il est tard.


Mes yeux se ferment lorsque se calme le déluge,

Comme si les deux étaient finalement étroitement liés,

Et si tout ces regards qui d'en haut me jugent,

Finissez par faire comme ces gouttelettes : s'évaporer ?

Report this text